Le Canadien Stefan Daniel décroche la médaille d’or à la Série mondiale de para-triathlon au Japon

YOKOHAMA, Japon—Stefan Daniel a démontré être au meilleur de sa forme après avoir remporté la médaille d’or en Série mondiale de para-triathlon samedi matin à Yokohama, au Japon.

Le médaillé d’argent paralympique a remporté son huitième titre de la Série mondiale de paratriathlon et son deuxième au parc Yamashita à Yokohama. Daniel a mené du début à la fin aux étapes de 750 mètres de natation, 20 kilomètres de vélo et cinq kilomètres de course à pied dans des conditions idéales où il a réalisé un temps de 58:54.

« Le plan de match était d’avoir une bonne performance sur le vélo et de tester de nouvelles choses parce que j’ai eu à trouver un équilibre entre l’entraînement et l’école », a dit Daniel. « Je suis vraiment content de la façon dont tout s’est passé. Dans l’ensemble, c’est le plus en forme et le plus équilibré que je me suis senti aussi tôt dans l’année. »

Daniel s’est exécuté dans les eaux agitées du port de Yokohama pour prendre une avance considérable avant de se diriger vers le centre-ville sur le parcours de vélo.

« Nous avons pris le départ très tôt le matin, donc les conditions étaient parfaites. Les vagues ont un peu brisé le peloton », a ajouté le triple champion du monde. « Le parcours de vélo était bien et technique, ce qui est inhabituel pour un parcours para, et la course était plutôt amusante et rapide. »

Le Calgarien a enflammé l’étape de course à pied pour décrocher la médaille d’or. Il a terminé avec deux minutes d’avance sur Chris Hammer (États-Unis) qui a terminé deuxième à 1:00:56. Le Russe Alexandr Ialchik a décroché la dernière place sur le podium avec un temps de 1:01:24.

À 15 mois des Jeux paralympiques d’été de 2020, Daniel et ses coéquipiers canadiens se préparent en vue de Tokyo.

« Nous venons de terminer notre premier grand camp d’entraînement en équipe à Hawaii. L’objectif était de tester la chaleur parce que nous savons qu’il va faire chaud à Tokyo », a déclaré Daniel. « J’aime la façon dont mon corps a répondu. Je suis définitivement beaucoup plus confiant en ce qui concerne la chaleur. Tout roule en ce moment, je cours et je nage bien, alors j’espère profiter de cet élan pour Montréal où je sais que la concurrence sera très bonne. »

Deux des coéquipiers de Daniel ont terminé au pied du podium en quatrième place. Jessica Tuomela, de Sault Ste-Marie, en Ontario, a fait équipe avec la guide Marianne Hogan (Montréal) pour la première fois et a connu une solide journée dans la catégorie féminine avec déficience visuelle avec un temps de 1:13:37. Le duo canadien a terminé à seulement 11 secondes du podium.

La division a été remportée par l’Espagnole Susana Rodriguez avec un temps de 1:09:32.

Kamylle Frenette, de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, s’est aussi battue avec acharnement dans sa première course de la saison de la Série mondiale de para-triathlon, affichant également un temps de quatrième place en 1:11:19 dans l’épreuve féminine debout.

L’Américaine Grace Norman a remporté le classement avec un chrono de 1:07:49.

Jon Dunkerley, d’Ottawa, et son guide James Cook, de Victoria, se sont classés huitièmes chez les hommes avec une déficience visuelle avec un temps de 1:06:23.

Tyler Mislawchuk et Joanna Brown se classent parmi les 15 premiers aux épreuves de la Série mondiale de triathlon

De leur côté, Tyler Mislawchuk et Joanna Brown se sont tous deux hissés dans le top-15 des épreuves des Séries mondiales de triathlon masculin et féminin samedi après-midi à Yokohama.

Mislawchuk, d’Oak Bluff, au Manitoba, s’est classé 14e avec un temps de 1:44:39. Brown, de Carp, en Ontario, a terminé 15e chez les femmes en 1:56:27.

Après avoir parcouru 1,5 kilomètre à la nage, Mislawchuk s’est retrouvé dans un grand peloton de chasse pendant les 40 kilomètres de vélo où il est descendu de son vélo en 20e place. L’athlète olympique de 2016 est remonté de six places au classement durant sa course à pied fougueuse de 10 kilomètres pour terminer 14e.

Un groupe de 12 athlètes est parti en échappée lors de la deuxième transition et n’a jamais regardé en arrière. Les groupe de douze est passé à un groupe de quatre à l’avant de la course, qui s’est terminée par un sprint à trois dans les 300 derniers mètres pour déterminer les médailles.

Finalement, c’est le Français Vincent Luis qui a gagné avec un temps de 1:43:21. Henri Schoeman, d’Afrique du Sud, a terminé deuxième en 1:43:24, tandis que Bence Bicsak, de Hongrie, a terminé troisième en 1:43:26.

Joanna Brown était la seule Canadienne de l’épreuve féminine de la Série mondiale de triathlon.

Forte de son premier podium de la Série mondiale de triathlon en carrières,  Brown a aussi réussi à se tailler une place dans le top-15.

Les Américaines ont balayé le podium. Katie Zaferes a réalisé un temps vainqueur de 1:52:12. Summer Rappaport s’est accrochée à sa coéquipière jusqu’au dernier kilomètre. Rappaport a terminé deuxième à 8:58, accusant un retard de 20 secondes. Taylor Spivey a complété le balayage américain, avec un temps de 1:53:29 pour la troisième place.

Résultats complets du para-triathlon mondial:  https://www.triathlon.org/results/result/2019_yokohama_itu_world_paratriathlon_series

Résultats complets de la SMT:  https://www.triathlon.org/results/result/2019_itu_world_triathlon_yokohama

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU Canada, Training Peaks, Zizu Optics, Subaru Canada – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

Pin It on Pinterest