Les triathlètes canadiens remportent la médaille d’argent au relais par équipe mixte aux Jeux panaméricains de Lima 2019

LIMA, Pérou– Quatre jeunes de l’équipe nationale de développement de Triathlon Canada ont uni leurs forces pour remporter la première médaille canadienne des Jeux panaméricains à l’épreuve de relais par équipe mixte, remportant la médaille d’argent de façon excitante lundi matin à Lima, au Pérou.

Deux adolescentes de la Colombie-Britannique : Desirae Ridenour (Cowichan Bay) et Hannah Henry (Victoria), ainsi que deux Québécois: Charles Paquet (Port Cartier) et Alexis Lepage (Gatineau), ont écrit une page d’histoire lorsqu’ils sont devenu les premiers Canadiens à nager, pédaler et courir pour monter sur le podium de relais mixte de triathlon des Jeux panaméricains après avoir obtenu une deuxième place en 1:20:51.

« Je n’ai aucun mot pour décrire à quel point je suis heureuse « , a dit Ridenour, qui, avec Henry et Lepage, s’entraîne avec Jono Hall au nouveau Centre national de performance de Triathlon Canada à Victoria.

« Dans cette première manche, je voulais demeurer à l’avant du peloton. Je n’ai pas eu la meilleure étape de nage, mais je me suis rattrapée dans la course vers la transition, puis sur le vélo. J’ai donné tout ce que j’avais à la course à pied. Je ne peux même pas décrire à quel point je suis heureuse. »

Ridenour a donné le ton aux jeunes Canadiens en prenant part à la première étape du mini-triathlon de quatre personnes qui voit chaque athlète compléter un parcours de 300 mètres à la nage, 6,6 kilomètres à vélo et 1,5 kilomètre de course à pied.  Les athlètes donnent le relais à leurs coéquipiers à la fin de chaque étape.

Après avoir terminé sa manche derrière le Brésil, Ridenour s’est tournée vers Charles Paquet. Le jeune homme de 22 ans, qui a remporté plusieurs médailles dans des courses de développement internationales cet été, en plus d’une solide sixième place dans la course individuelle de samedi, a réalisé une performance monstre dans sa manche où il a comblé l’écart avec l’équipe brésilienne dans l’eau, a enfoncé les pédales sur le vélo et est parti en trombe à la course avant de donner le relais à Hannah Henry en tête.

« C’était vraiment bon aujourd’hui. Je voulais juste rattraper la personne à la nage et rester avec lui. Je voulais consacrer le plus de temps possible à la course », a dit Paquet, qui est entraîné par Pierre Yves Gigou. « C’est tellement agréable de revenir avec la médaille d’argent. Cette épreuve est amusante. C’est tellement rapide et on ne sait jamais ce qui va se passer. Toute l’équipe s’est bien débrouillée aujourd’hui. »

En plus de faire face à un parcours éreintant qui comprenait une nage en eau libre avec des vagues de deux pieds, une montée gigantesque sur le vélo et un sprint à la course, Hannah Henry était alignée contre l’as du Brésil, Vittoria Lopes, qui a remporté la médaille d’argent dans la course individuelle féminine

« Des et Charles ont fait du bon boulot pour bien me positionner. Je suis entrée dans l’eau et je savais que je devais aller aussi vite que possible. Je suis restée accrochée aux pieds de Lopes. Je n’ai pas pu rester avec elle sur le vélo et je me suis fait prendre avec les Etats-Unis et l’Equateur, alors j’ai fait de mon mieux avec eux et j’ai tenu le coup du mieux que j’ai pu pendant la course, » a dit Henry.

L’athlète en développement a fait son travail pour bien positionner le vétéran de l’équipe canadienne, Alexis Lepage, dans la dernière manche. Avec le Brésil et les États-Unis qui avaient creusé l’écart à l’avant, le Canadien de 25 ans a rapidement ramené les Canadiens dans la course aux médailles après avoir dépassé l’équipe mexicaine et repris la troisième place à la nage.

« Je savais que j’avais du travail à faire à la nage et sur le vélo si nous voulions obtenir une médaille, a dit Lepage. « Je savais que j’avais besoin d’y aller fort. J’ai travaillé avec l’athlète mexicain sur le vélo pour rejoindre les États-Unis et après ça j’ai décidé d’arrêter de travailler et de sauver mes jambes. Je suis arrivé en T2 en tête et j’ai continué à garder l’écart durant la course. C’était un grand jour pour toute notre équipe.

Le Brésil a remporté la médaille d’or avec un temps de 1:20:34. L’équipe mexicaine a remporté la médaille de bronze à 1:20:57.

Les jambes reposées ont été l’histoire du jour pour Lepage et les Canadiens.

Dans le but d’optimiser la performance du jeune athlète tout en se concentrant sur une performance médaillée au relais par équipe mixte, l’équipe de haute performance de Triathlon Canada a décidé de ne pas placer Lepage, Ridenour et Henry sur la liste de départ des courses individuelles de samedi. La stratégie a porté fruit.

« Les Jeux panaméricains sont un tremplin important pour ce jeune groupe d’athlètes dans nos plans pour 2024 « , a déclaré Eugene Liang, directeur de la haute performance de Triathlon Canada. « Cette équipe avait des objectifs précis qu’elle voulait atteindre cette semaine et chacun d’eux a été réalisé. Le fait que ces jeunes athlètes entrent sur la scène des Jeux panaméricains non seulement pour affronter certains des meilleurs athlètes des Amériques, mais aussi pour réussir, témoigne de leur dynamisme et de leur potentiel. Je suis très fier de toute l’équipe cette semaine. »

L’excitante épreuve de relais mixte de triathlon ne fait pas que débuter aux Jeux panaméricains. Cet événement plaisant pour les spectateurs fera également sa première apparition dans la programmation olympique à Tokyo en 2020.

Lima 2019, qui se déroulera du 26 juillet au 11 août, rassemble environ 6 700 athlètes de 41 nations des Amériques et regroupe 62 disciplines dans 39 sports. Il s’agit du plus grand événement sportif jamais organisé au Pérou et du troisième plus grand événement international multisport.

Pin It on Pinterest