Les triathlètes canadiens près du podium à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande

NEW PLYMOUTH, N.-Z.— Les triathlètes canadiens ont connu l’une de leurs meilleures journées de Coupe du monde des dix dernières années. Tyler Mislawchuk et Matt Sharpe se sont classés parmi les cinq premiers dans leur dernière mise au point pour les Jeux du Commonwealth de 2018 dimanche à New Plymouth, en Nouvelle-Zélande.

Les Canadiennes ont également attiré l’attention du monde entier. Amélie Kretz a terminé huitième du sprint féminin en Nouvelle-Zélande, tandis que l’adolescente Desirae Ridenour a remporté la course du Championnat junior d’Océanie.

Mislawchuk, d’Oak Bluff, au Manitoba, a inscrit sa meilleure performance en Coupe du monde avec une quatrième place. L’athlète olympique des Jeux de 2016 a raté le podium d’une seconde, signant un temps de 58:25.

«Je me suis présenté aujourd’hui pour gagner et ce fût raté de peu, mais je suis très heureux des efforts déployés», a déclaré Mislawchuk. « C’est un bon signe pour ce qui s’en vient dans deux semaines (aux Jeux du Commonwealth) sur la Gold Coast »

Sharpe, de Victoria, a également terminé à deux pas du podium de la Coupe du monde pour la deuxième fois de sa carrière, terminant cinquième avec un chrono de 58:26.

« Je suis super content de ma course aujourd’hui. J’ai enfin pu concourir dans les trois disciplines », a déclaré Sharpe. Ma cadence m’a aidé à sortir de l’eau en quatrième place à la nage, et à partir de là, j’ai essayé d’être le plus tactique possible sur le vélo et de rester prudent pour la course. »

Les deux Canadiens sont sortis du segment de nage de 750 mètres à la plage de Ngamotu près de l’avant du peloton, où ils se sont installés dans un groupe de neuf athlètes sur le vélo. L’Australien Ryan Bailie a donné le ton à l’étape technique et glissante de 20 kilomètres, où il s’est échappé au deuxième tour, alors que Mislawchuk et Sharpe ont aidé le groupe de poursuite à se préparer pour une course vers le podium.

«  J’ai essayé d’être agressif en descendant du vélo lors de la transition. Nous avons rapidement formé une grand groupe au premier kilomètre et j’ai tout simplement essayé de m’accrocher », a ajouté Sharpe, âgé de 26 ans, qui fait partie du Centre national de performance de Triathlon Canada avec Mislawchuk sous l’entraîneur Jono Hall. « Tyler, et notre partenaire d’entraînement Kevin McDowell, ont vraiment poussé le rythme à la fin et j’étais vraiment au maximum.

« J’étais en 5ème position avec quelques centaines de mètres à faire et j’ai essayé de pousser pour monter sur le podium, mais je n’ai pas pu rattraper le retard. C’était une vraie course aujourd’hui sans que personne ne donne un pouce.

L’Australien Declan Wilson a rapidement ratrappé son coéquipier, Bailie, sur le parcours de cinq kilomètres, où il a réussi à tenir à l’écart le groupe de sept menés par Mislawchuk, âgé de 23 ans, jusqu’au dernier kilomètre. Poussant un rythme effréné jusqu’à ce qu’ils atteignent le tapis bleu, les Canadiens n’ont pas eu le coup de pouce supplémentaire pour monter sur le podium.

« Je voulais vraiment la victoire. J’ai été dépassé par deux gars à cent mètres de la fin. Il n’y a pas de médailles pour la quatrième place et l’effort soutenu,» a ajouté Mislawchuk.

Declan Wilson a été le premier à franchir la ligne avec un temps de 58:20. Sam Ward, de Nouvelle-Zélande, a remporté la médaille d’argent avec un temps de 58:22, tandis que l’Américain Matthew McElroy a dominé les Canadiens pour la troisième place avec 58:24.

John Rasmussen, de Guelph, en Ontario, était le seul autre Canadien sur la ligne de départ des hommes et a terminé 28e  avec 1:01:13.

De son côté, la Canadienne Amélie Kretz a inscrit un deuxième top-10 consécutif contre une concurrence de spécialistes de la course. L’athlète de 24 ans de Blainville, au Québec, a arrêté le chrono à 1:03:57 pour s’emparer de la huitième place.

« Ce n’était pas mon meilleur départ puisque j’ai chuté en courant dans l’eau, mais j’ai travaillé fort pour revenir vers l’avant à la natation et je suis sortie de l’eau à l’arrière du groupe de tête », a déclaré Kretz.

Quinzième après l’étape de natation, Kretz a déployé tout un effort au premier tour cycliste pour se retrouver dans le groupe de tête sur un parcours exigeant rendu encore plus difficile par la pluie.

« Le parcours convenait à ma force avec une grosse côte, donc je me suis assurée d’être à l’avant du groupe sur la côte pour couvrir quelques attaques », a ajouté Kretz. « La pluie a rendu le tout un peu dangereux, mais j’ai roulé en fonction des conditions et je suis restée prudente. »

Luttant pour une position en deuxième transition en essayant également d’enlever son casque avec ses mains gelées, Kretz a été obligé de rattraper son retard sur le parcours de cinq kilomètres, se retrouvant une fois de plus à l’arrière du groupe de tête.

« J’ai travaillé fort pour les rattraper de l’étape de course et j’ai terminé huitième. C’était un tableau relevé ici, donc je suis contente de mon résultat et de ma forme de début de saison », a ajouté Kretz. « Je n’ai compté sur personne pour combler les écarts aujourd’hui, j’ai fait confiance à ma forme physique et j’ai été capable de bien réagir pendant les moments critiques. »

L’Américaine Kirsten Kasper a pris le contrôle de la course, remportant la médaille d’or avec un chrono de 1:03:20. Nicole Van Der Kaay, de Nouvelle-Zélande, a remporté l’argent à 1:03:28, tandis que Claire Michel, de Belgique, a décroché la médaille de bronze avec 1:03:37.

Emy Legault, de l’Ile Perrot, au Québec, n’a pas terminé la course.

Desirae Ridenour remporte la médaille d’or aux Championnats juniors d’Océanie  

Plus tôt dans la journée, la Canadienne Desirae Ridenour était de retour sur la plus haute marche du podium aux Championnats juniors d’Océanie à New Plymouth en Nouvelle-Zélande.

L’athlète âgée de 18 ans, originaire de Cowichan Bay en Colombie-Britannique, est partie en échappée devant un groupe de 40 athlètes – en grande partie de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie – pour remporter son premier titre de la saison. Ridenour a affiché un temps de 1:07:43.

La jeune Canadienne a partagé le podium avec deux Kiwis. Hannah Knighton a été la meilleure finaliste avec 1:07:46, tandis qu’Ari Graham a terminé troisième avec 1:09:00.

Ridenour, une athlète en développement travaillant avec l’entraîneur Jono Hall au Centre national de performance, a connu une année exceptionnelle en 2017 où elle a attiré l’attention mondiale avec deux titres internationaux juniors en plus d’une médaille d’argent dans la catégorie junior des Championnats du monde de duathlon. La championne canadienne junior 2017 a également remporté trois titres aux Jeux du Canada.

Tate Haugan, était le seul Canadien junior masculin en lice. Le résident de Fort St. John, en Colombie-Britannique, a terminé 15e avec un chrono de 1:03:28.

Résultats masculins complets de CM: https://bit.ly/2IPj9Ar

Résultats féminins complets de CM: https://bit.ly/2I1tEPL

Résultats complets du Championnat junior d’Océanie: https://bit.ly/2G9jpbM

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU, Training Peaks, Garneau, Zizu Optics, Zone3 – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

Pin It on Pinterest