Les pionniers du triathlon au Canada

On peut dire que les choses ont changé pour le Canada la journée où Les McDonald a créé Triathlon Canada, ou lors des premiers championnats du monde de triathlon auxquels le Canada a participé à Avignon, en France, en 1989. Et ça serait vrai. On peut aussi dire que la première victoire du Ironman d’Hawaii sur ABC Wide World of Sports par la Canadienne Sylviane Puntous en 1983 a changé le sport. Ce n’est pas faux. Avant la médaille d’or historique de Simon Whitfield à Sydney, en Australie, en 2000, la journée la plus importante de l’histoire du triathlon au Canada était probablement le 12 septembre 1992.

Le Canada était l’hôte des championnats du monde de triathlon à Huntsville, en Ontario, au célèbre Derrhurst Resort en cette journée de septembre 1992. Les très jeunes Graham et Sue Fraser avaient la tâche colossale d’organiser la plus grosse compétition de leur jeune carrière. Avec le plus grand nombre de participants en triathlon à ce jour, les directeurs d’épreuve de l’Ontario avaient une énorme pression sur les épaules. De superbes compétitions à Avignon, en France (1989), à Orlando, aux États-Unis (1990) et à Gold Coast, en Australie (1991) avaient connu un grand succès et le World Triathlon avait les yeux tournés vers le Canada pour s’assurer que la quatrième édition des championnats du monde allait continuer à améliorer leur image de marque. J’ai eu la chance d’être le commentateur de la journée et j’avais une vue d’ensemble sur les plus grands championnats du monde de triathlon dans la brève histoire du sport.

Les athlètes et les officiels se sont réveillés en cette journée fraîche et brumeuse à Deerhurst et une première décision difficile, soit de reporter les épreuves, a été prise. Ni les officiels, ni les athlètes ne pouvaient voir la première bouée de natation, qui n’était pourtant qu’à 150 m des rives de Ferry Lake. Lorsque la matinée s’est réchauffée, les officiels ont commencé ce qui s’est avéré un matin presque parfait de septembre à Muskoka. Les arbres arboraient leurs plus belles couleurs d’automne lorsque les meilleurs triathlètes juniors ont commencé la journée. Contrairement à aujourd’hui, en 1992, les athlètes (junior, groupe d’âge et élite) participaient à une épreuve de distance olympique (1,5 km-40 km-10 km) sans drafting. Toute personne qui a participé à cette épreuve en 1992, ou aux nombreuses autres depuis, sait que la région d’Huntsville est reconnue pour son parcours tout en côtes. Le parcours de 40 km en vélo a testé les jambes de plus de 2500 athlètes avant la course à pied de 10 km sur le chemin réservé aux voiturettes de golf du parcours du golf à proximité du Deerhust Inn. CBC était à ces championnats du monde et de nombreux athlètes qui allaient un jour devenir les meilleurs au monde participaient aux épreuves dans les catégories junior et élite.

Avant même le début de la fin de semaine, Graham et Sue Fraser et Triathlon Canada ont créé le prototype des parades, les pays qui habitaient dans des blocs nationaux et les énormes expositions sportives. Deux futurs médaillés des Olympiques de Sydney ont couru cette journée-là. Une chez les femmes d’élite, Michelle Jones, et l’autre dans la course générale, car il était trop jeune et trop débutant pour être membre de l’équipe junior (Simon Whitfield).

Avec le 30e anniversaire de cette fin de semaine historique qui approche, nous avons pensé écrire trois histoires courtes qui racontent l’important des premiers championnats du monde de triathlon organisés par le Canada et son impact dans le sport au pays et ailleurs dans le monde. Pour les deux prochains lundis (5 et 12 sept.), nous continuerons à vous parler de la splendeur des championnats du monde de triathlon à Muskoka en 1992 et de leur impact qui se fait encore ressentir de nos jours.

 

Nation Triathlon Canada. Nous voulons. Nous pouvons. Ne manquez jamais une mise à jour.

commanditaires

Pin It on Pinterest