Les Canadiens au pied du podium en cinquième place au prestigieux Championnat du monde de relais mixte en Allemagne

HAMBURG, Allemagne—Quatre des meilleurs triathlètes du Canada ont attiré l’attention lorsqu’ils ont pris la cinquième place aux Championnats du monde de relais mixte à Hambourg, en Allemagne, dimanche. 

Récemment nommée discipline officielle du programme olympique pour les Jeux de 2020, le relais mixte par équipe est l’un des événements les plus excitants du triathlon, avec des équipes de deux hommes et deux femmes complétant chacun un triathlon de courte distance (300 m de nage, 7 km de vélo, 1,6 km de course à pied) avant de donner le relais à leur coéquipier pour prendre la prochaine étape. Avec sa formule rapide et imprévisible, les athlètes l’adorent et les spectateurs l’apprécient à la fois sur place et à la télévision, ce qui en fait l’un des formats les plus spectaculaires du circuit.

Le premier grand test international depuis l’ajout de la discipline dans la série olympique n’a pas déçu lors d’une journée humide et pluvieuse au plus important triathlon au monde qui fait parcourir les athlètes dans les rues de l’ancienne ville bordées de plus de 100 000 amateurs avant de se terminer devant l’hôtel de ville de la ville historique de Hambourg.

Amélie Kretz (Blainville, Québec), Tyler Mislawchuk (Oak Bluff, Manitoba), Joanna Brown (Carp, Ontario) Et Alexis Lepage (Gatineau, Québec) se dirigeaient vers une médaille du Championnat du monde lors de la compétition qui semblait vouloir se solder par une lutte à deux équipes pour l’or avec les Américains lors du dernier segment, suite à une étape de natation monstre de Lepage qui a poussé le Canada en tête en route vers la ligne d’arrivée.

Mais la chance de l’athlète de 23 ans s’est rapidement dissipée quand il a chuté sur le vélo après que sa roue arrière ait glissée sous lui dans le premier tour des rues du centre-ville de Hambourg.

Perdant un temps précieux sur les Américains à l’avant, Lepage a repris son sang-froid et est revenu sur son vélo, permettant cependant à l’Australie, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas de revenir dans la course, laissant place à une quête à cinq équipes pour les médailles en sortant de la deuxième transition.

Lepage a puisé dans ses réserves pour garder les Canadiens dans le groupe jusqu’au dernier kilomètre de la course. À l’arrivée, les Canadiens ont dû se contenter de la cinquième place avec un temps de 1:23:04, à seulement 17 secondes du podium.

« C’était une bonne performance aujourd’hui, mais je suis un peu triste. Nous avions le podium. Je sais que nous pouvons être là aux côtés des meilleurs. Je sais que j’aurais pu faire plus, mais je suppose que des choses inattendues comme ça peuvent se produire », a déclaré Lepage, dont le vélo est arrivé en Allemagne juste avant la course. « Quand je suis remonté sur mon vélo, j’ai essayé de rester positif, de pédaler aussi rapidement que possible pour rejoindre les Américains mais j’ai dû économiser de l’énergie.

« Dans les premiers 500 mètres de la course à pied, j’étais confiant de pouvoir sprinter pour une médaille, mais j’ai réalisé que j’avais détruit mes jambes en essayant de revenir sur le vélo et que je n’avais pas les jambes pour la course. Malheureusement, nous ne sommes pas montés sur le podium aujourd’hui, mais c’est tout de même une cinquième place et l’équipe a fait un excellent travail et devrait être très heureuse. »

L’équipe de l’Australie a été couronnée championne du monde de relais mixte un temps de 1:22:38. Les Américains ont remporté l’argent avec 1:22:42, tandis que l’équipe des Pays-Bas a remporté le bronze avec un temps de 1:22:47.

Les deux jeunes athlètes olympiques de l’équipe canadienne, Amélie Kretz et Tyler Mislawchuk, ont donné le ton pour l’unifolié. Tous deux de retour après une série de blessures subies après les Jeux de 2016, Kretz, âgée de 24 ans, a placé les Canadiens à la 13ème place après le segment d’ouverture avant que Mislawchuk n’offre une bonne performance, dépassant certains des meilleurs triathlètes au monde dans les trois disciplines. Mislawchuk, âgé de 22 ans, a donné le relais à Joanna Brown en sixième place, à 15 secondes de la tête.

Brown, âgée de 24 ans, qui connaît une saison de percée avec deux podiums en Coupe du monde cette année, a maintenu sa position à la nage avant de s’attaquer aux virages en épingle et aux rues glissantes comme une machine sur le vélo, passant au troisième rang avant la deuxième transition. Brown est remontée d’une autre place lors de l’étape de course avant que son tour ne soit terminé, envoyant Lepage plonger dans la rivière Alster en deuxième place.

« C’était une journée vraiment amusante et difficile. Oui, il y a peut-être une petite déception, parce que pendant un certain temps, nous pensions que nous serions parmi les deux premiers, mais nous devons être très fiers d’avoir terminé cinquièmes. C’est un bon résultat pour une équipe vraiment jeune et démontre notre potentiel », a déclaré Brown, qui a misé sur son expérience de compétition en relais mixte l’année dernière sur le circuit majeur de triathlon.

« La course aurait été différente si Alexis n’avait pas chuté parce que ces deux gars seraient restés à l’arrière. C’est peut être un peu frustrant, mais tout le monde a donné tout ce que nous avions et je suis tellement fière de la façon dont nous nous sommes comportés en équipe.

«Notre équipe a appris beaucoup aujourd’hui, surtout combien il faut souffrir pour obtenir le résultat souhaité. Nous nous développons en tant qu’équipe et nous allons devenir plus forts. C’est une journée excitante pour le triathlon canadien. »

Le meilleur résultat du Canada à un championnat du monde de relais mixte est survenu en 2009 lorsque l’équipe menée par Simon Whitfield a remporté le bronze à Des Moines, en Iowa. C’est le meilleur résultat canadien depuis que l’événement a été déplacé à Hambourg.

Le Canada accueillera les deux prochaines courses de la Série mondiale de triathlon, à Edmonton, du 28 au 29 juillet, suivie de Montréal du 5 au 6 août.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite. Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com.

Résultats détaillés: http://bit.ly/2uoJIrT

Résultats des cinq premiers au Championnat du monde de relais mixte:

  1. Australie, 1:22:38; 2. États-Unis, 1:22:42; 3. Pays-Bas, 1:22:47; 4. Grande-Bretagne, 1:22:52; 5. Canada, 1:23:04

 

Pin It on Pinterest