Le triathlète olympique Kyle Jones annonce sa retraite

VICTORIA—Après avoir passé vingt ans de sa vie à nager, faire du vélo et courir pour réaliser le rêve olympique qui lui a été inculqué lorsqu’il était jeune, le Canadien Kyle Jones a décidé de se retirer officiellement du triathlon.

« Il m’a fallu beaucoup de temps pour arriver à ce stade », a déclaré Jones, qui n’a pas pris part à une compétition depuis la saison 2016, mais qui a continué à s’entraîner modérément au cours des deux dernières années afin de revenir rapidement à la forme élite s’il décidait de s’aligner au départ. « Au fond de moi, je ne savais pas si ma carrière sportive était terminée. Je changeais de décision presque tous les jours et j’ai dû m’éloigner complètement du sport pour voir si c’en était assez. Même si le milieu d’entraînement élite me manque, je regarde ma vie actuelle et je suis vraiment heureux. Je suis le père de deux jeunes enfants, j’ai une femme incroyable et je suis maintenant à l’aise de dire qu’il est temps de passer à autre chose. »

L’athlète de 33 ans d’Oakville, en Ontario, a commencé en suivant les traces de son père, mais pas celles qui ont conduit son père à deux Jeux olympiques en tant qu’entraîneur canadien de canoë. Jones a plutôt suivi la passion de son père pour les triathlons le week-end. Le jeune Jones jouait avec sa sœur en regardant son père repousser ses limites à la nage, sur le vélo et à la course. Durant les 20 années suivantes, les rôles ont été inversés dans la famille Jones. Les parents de Jones étaient maintenant assis aux premières loges pour assister à la progression constante de leur fils vers le sommet du sport au Canada.

Jones, un athlète junior fort, a commencé à concourir à l’échelle nationale en 2002 et a remporté le Championnat canadien junior l’année suivante. Sa victoire l’a incité à déménager à Victoria en 2005 pour s’entraîner au Centre de performance national, aux côtés du double médaillé olympique, Simon Whitfield. Au cours des sept années qui suivirent, Jones poursuivit son rêve dans le monde entier – un cheminement qui lui a permis de remporter des titres nationaux, des victoires CAMTRI, des médailles de Coupe du monde et de se mériter une place sur la ligne de départ olympique en 2012.

« En y repensant, je suis fier des titres, mais l’expérience olympique à Londres est le point culminant pour moi. Le lien avec mon père et l’influence qu’il avait sur moi, c’était le rêve de mon enfance. J’ai consacré toute ma vie à me placer à la ligne de départ des Jeux olympiques et je dois en être très fier », a déclaré Jones. « Mais je n’ai pas réalisé mon potentiel là-bas et c’est ce qui m’a motivé à continuer. »

Portant le flambeau de Whitfield en tant que nouveau meneur de l’équipe nationale à son retour des Jeux olympiques de Londres, les quatre années suivantes ont été une montagne russe d’émotions pour le respecté Canadien. Ce fut une période où les performances médaillées et ses participations aux Jeux panaméricains sur les routes de son Ontario natale et aux Jeux du Commonwealth ont été éclipsées par des accidents malheureux et des blessures, qui s’est conclue de façon déchirante lorsqu’il a été laissé de côté par l’équipe olympique canadienne de 2016.

« J’avais une vision de ce à quoi ressemblerait la fin et ce n’était pas ça. Je sentais que ma carrière tirait à sa fin, et les choses ont explosé et ne se sont pas terminées comme je l’aurais voulu », a déclaré Jones. «Ça m’a pris du temps à digérer tout ça, mais au cours des deux dernières années j’ai réussi à accepter les choses et j’ai réalisé que je suis une personne beaucoup plus heureuse quand je suis dans ce sport. C’est dans mon sang et je veux maintenant aider les autres à vivre l’expérience qui a fait de moi qui je suis. »

La priorité sera de passer plus de temps avec ses jeunes enfants et sa femme, mais Jones veut maintenant avoir une influence positive sur les jeunes Canadiens qui partagent sa passion pour la nage, le vélo et la course. Par conséquent, il s’est associé à Jeff Scull du club Edge Triathlon de St. Catharines, en Ontario.

«J’ai hésité à entrer dans le monde des entraîneurs, mais je ressens qu’à travers toutes mes expériences – de l’entraînement avec Simon Whitfield à un système centralisé à l’entraînement en tant qu’athlète indépendant – j’ai beaucoup de connaissances à transmettre à la génération suivante . Quand j’ai parlé à Jeff, je lui ai dit que ma passion serait de travailler avec les enfants et d’aider à bâtir un petit centre d’entraînement dans la région », a déclaré Jones, qui a ajouté que les Jeux d’été du Canada auront lieu dans la région de Niagara en 2021.

« Il y a tellement de potentiel inexploité qui me motive dans cette région. Le système scolaire sera un excellent endroit où commencer à chercher la prochaine génération d’athlètes olympiques. Je suis tellement excité de présenter aux gens un sport que j’aime vraiment. »

En repensant à sa carrière, il est clair ce que l’entraîneur Jones dira à ses jeunes athlètes. Ce sera le même conseil qu’il donne à ses propres enfants sur ce qu’il faut pour réussir sur et hors du terrain de jeu.

«Je veux les encourager à essayer beaucoup d’activités et à s’amuser, mais pour moi, tout se résume à avoir une bonne éthique de travail, à rêver grand et à passer sa vie à poursuivre ces rêves», a déclaré Jones qui donne une partie du mérite pour sa capacité à atteindre ses objectifs de performance à son réseau de soutien, en commençant par sa famille.

« Cela commence par une bonne éthique de travail, de la passion et de la persévérance. C’est une route longue et forte en émotions et j’ai eu d’excellentes expériences d’apprentissage. Il y a des moments forts que vous devez célébrer, mais ensuite réfléchir et fixer de nouveaux objectifs. Il faut être patient et résilient pendant les moments creux. Vous pouvez vous écraser et vous apitoyer sur vous-même, ou trouver un moyen de vous reprendre en main. J’ai été capable de traverser tous ces moments qui ont mené à des souvenirs que je n’oublierai jamais. »

Pour en savoir plus au sujet des activités d’encadrement de Kyle, visitez: www.kylejonestriathlon.com

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU, Training Peaks, Garneau, Zizu Optics, Zone3 – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

 

Pin It on Pinterest