Le Canadien Tyler Mislawchuk remporte la Coupe du monde de triathlon à Huatulco

HUATULCO, Mex. — Tyler Mislawchuk a défendu avec succès son titre de Coupe du monde de triathlon remporté il y a deux ans à Huatulco, au Mexique, en remportant la dernière épreuve de la période de qualification olympique dimanche matin.

L’athlète de 26 ans, qui se trouvait au sommet du classement masculin, a accompli sa mission au Mexique en remportant sa troisième victoire en Coupe du Monde en carrière avec un temps de 53:09 dans la difficile épreuve de sprint.

« Je suis tellement content. C’était vraiment super de pouvoir courser aux côtés de Sharpie (Matt Sharpe) aujourd’hui. C’était certainement une bonne journée pour m’affirmer et je suis très satisfait, » commente Mislawchuk. « Honnêtement, aujourd’hui, la victoire m’importait peu. Je me sens bien où j’en suis en ce moment, mais ce résultat valide tout le travail qui a été accompli. »

L’athlète d’Oak Bluff, au Manitoba, avait également remporté l’épreuve à sa dernière participation à Huatulco en 2019, une saison de percées pendant laquelle il avait remporté sa toute première médaille de la série mondiale de triathlon avec le bronze à Montréal avant de devenir le premier triathlète canadien de l’histoire à remporter l’épreuve préparatoire pour les Olympiques à Tokyo.

« Je me suis tellement entraîné au cours de 18 derniers mois. On a tout donné en entraînement à Hawaï et je n’ai pas été à la maison depuis 14 mois, je vis dans mes valises. Je dévoue ma vie à mon sport, alors je suis vraiment content, » ajoute-t-il.

L’Olympien des Jeux de 2016 est sorti de l’eau après 750 m à la nage dans le peloton de tête, à quatre secondes seulement du meneur. Seulement 10 secondes séparaient les 20 premiers athlètes.Après une bonne transition, il s’est placé dans un grand groupe pour le 20 kilomètres à vélo avec ses coéquipiers canadiens, notamment Matt Sharpe (Victoria), Charles Paquet (Port-Cartier, QC), John Rasmussen (Hamilton) et Jérémy Briand (Sainte-Julie, QC).

« Matt et moi avons donné le ton dans l’eau et nous avons pu contrôler le rythme en vélo. C’était vraiment une belle journée pour voir tous nos efforts porter fruit, » ajoute Mislawchuk.

Les Canadiens ont bien maîtrisé leur tactique pour avancer dans le peloton pendant les 3 boucles et Mislawchuk s’est placé à l’avant du groupe pour entrer dans la deuxième transition en bonne place pour la course. Après une bonne deuxième transition, Mislawchuk n’a pas perdu de temps : il s’est placé à l’avant dès le début de la course et n’a jamais ralenti. Il a pris de l’avance pendant la dernière boucle et a franchi la ligne d’arrivée avec un temps de 14:50 à la course, laissant les autres athlètes de battre pour les médailles restantes.

« J’étais premier pour commencer ma course et j’ai trouvé mon rythme. Après la première boucle, j’avais un peu d’avance et je n’arrêtais pas de regarder derrière pour voir qui me suivait, mais il n’y avait personne. Je ne m’y attendais pas et j’ai juste décidé de tout donner, » commente Mislawchuk, qui a prouvé qu’il endure très bien la chaleur après avoir appliqué une stratégie de course parfaite dans les trois disciplines en ce matin de chaleur humide au Mexique.

« C’était vraiment chaud et humide. Les autres le ressentaient vraiment. Tout le monde en souffre dans notre sport, peu importe qui, mais pour une raison que j’ignore, mon corps réagit bien à la chaleur. »

Mislawchuk a été rejoint sur le podium de Coupe du monde par deux athlètes brésiliens. Manoell Messias a terminé 12 secondes plus tard en 5321. Miguel Hidalgo, en troisième place, a affiché un temps de 53:22.

Le Canadien Briand s’est classé dans le top 10, finissant neuvième en 53:40. Charles Paquet a terminé 16e en 54:00, John Rasmussen a franchi la ligne d’arrivée au 27e rang en 54:35 et Sharpe en 41e (55:53) dans le classement qui comptait 59 hommes.

Amélie Kretz se bat pour la cinquième place chez les femmes en Coupe du monde

La Canadienne Amélie Kretz a offert une solide performance pour sa dernière épreuve de qualification olympique samedi soir à Huatulco.

Allant puiser dans ses réserves pour participer à sa quatrième épreuve en cinq semaines pour tenter d’accumuler des points pour la qualification olympique, l’athlète de 28 ans a tout donné pour terminer au cinquième rang en 1:00.57.

« C’est la fin d’un gros bloc de 4 épreuves en 5 semaines. La course d’aujourd’hui était difficile, mais elle termine bien le bloc. J’espère que ça sera suffisant, je garde les doigts croisés! » dit Kretz, qui a obtenu deux résultats dans le top 6 dans son épuisante course aux points.

L’Olympienne de Blainville, au Québec, a surmonté la fatigue de participer à des compétitions dans quatre pays sur 3 continents, incluant trois épreuves de distance olympique dans la très occupée période de qualification condensée par la COVID, pour tenter de remporter une deuxième place pour le Canada aux Jeux olympiques en affrontant plusieurs des grands noms en triathlon à la nage, au vélo et à la course.

Kretz a terminé 33 secondes derrière la Danoise Albert Kjaer Pedersen, qui a remporté l’épreuve en 1:00.24. Kirsten Kasper, des États-Unis, a remporté la médaille d’argent en 1:00.36. L’Autrichienne Lisa Perterer a complété le podium en 1:00.37.

Dominika Jamnicky de Guelph, en Ontario, a également offert une bonne performance samedi en se classant tout juste dans le top 10 avec un temps de 1:01.21. Emy Legault d’Île Perrot, au Québec, s’est classée au 14 rang de l’épreuve sprint en 1:01.37.

Résultats complets de la Coupe du monde à Huatulco : https://triathlon.org/results/result/2021_huatulco_triathlon_world_cup

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Triathlon Canada compte plus de 22 000 membres, dont des athlètes, des entraîneurs et des officiels, de la base à l’élite. Avec le soutien de ses partenaires d’affaires – 94 FORWARD, 2XU Canada, TrainingPeaks, Subaru Canada – ainsi qu’avec la ville de Victoria, le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines de compétition. Pour plus de renseignements au sujet de Triathlon Canada, visitez notre site www.triathloncanada.com.

Nation Triathlon Canada. Nous voulons. Nous pouvons. Ne manquez jamais une mise à jour.

commanditaires

Pin It on Pinterest