Le Canadien Tyler Mislawchuk inscrit un top 10 en Série mondiale de triathlon à Hambourg

HAMBOURG, Allemagne—Un bon segment de nage, une étape cycliste intelligente et une cadence régulière ont donné une solide huitième place au Canadien Tyler Mislawchuk lors de la prestigieuse épreuve de sprint de la Série mondiale de triathlon à Hambourg, en Allemagne, samedi.

L’athlète âgé de 23 ans, qui a obtenu son meilleur résultat en carrière plus tôt cette saison avec une quatrième place, était de retour parmi l’élite du sport et a terminé au huitième rang avec un chrono de 53:52.

« Je suis satisfait de l’effort aujourd’hui. Chaque fois qu’on peut terminer dans le top-10 aux côtés des meilleurs gars au monde est une bonne journée et on ne peut prendre ça pour acquis », a déclaré le résident d’Oak Bluff, au Manitoba, qui fait partie du Centre national de performance de Triathlon Canada. « Il est maintenant temps de se concentrer sur la récupération et de penser au relais de demain (Championnat du monde de relais par équipes mixtes). »

L’athlète olympique de 2006 a profité de l’un de ses meilleurs segments de natation de 750 mètres en Série mondiale de triathlon où il est sorti de l’eau aux côtés des meneurs dans le top cinq. Après quelques problèmes tôt à l’étape de vélo, il a usé de tactique pour se frayer un chemin dans un grand groupe de chasse avec son coéquipier canadien, Matt Sharpe (Victoria). Après le parcours technique et étroit de 20 kilomètres à vélo, Mislawchuk a amorcé la deuxième transition avec un retard de 20 secondes derrière trois des plus grands noms du sport. Mislawchuk s’est imposé à l’étape de course de cinq kilomètres sur deux tours qui s’est transformée en un sprint pour assurer son deuxième résultat parmi les 10 premiers cette année.

« Nous sommes toujours à la recherche de plus, mais c’était un autre élément démontrant la constance  de Tyler après une saison difficile en 2017. Il a été dépassé par des superstars plus âgés de notre sport », a déclaré Jono Hall, entraîneur-chef du Centre national de performance.

L’Espagnol Mario Mola a comblé un écart de 20 secondes sur un trio de meneurs après le premier tour de course à pied et n’a jamais regardé en arrière, signant le temps victorieux de 53:24. Le Français Vincent Luis, qui était parmi les trois meneurs dans les étapes de natation, de vélo et de course, a réussi à s’accrocher pour s’emparer de la médaille d’argent avec un temps de 53:29. Richard Murray, d’Afrique du Sud, s’est également démarqué du peloton de chasse en sortant de la deuxième transition pour remporter le bronze avec 53:32.

Le Canadien Sharpe a été cohérent à travers les trois disciplines pour inscrire une 25e place avec 54:28.

Deux Canadiennes se sont également alignées au départ de l’épreuve féminine. Joanna Brown, de Carp, en Ontario, s’est classée 34e (1:00:56), tandis qu’Amélie Kretz, de Blainville, au Québec, a terminé 38e (1:01:18).

La Française Cassandre Beaugrand a surpris le monde entier en remportant non seulement sa première médaille en carrière, mais sa première victoire. Beaugrand a terminé avec un temps de 58:06.

L’Allemande Laura Lindemann a terminé deuxième avec 58:36. Katie Zaferes, des États-Unis, a complété le podium en troisième place avec un temps de 58:37.

Résultats masculins et féminins complets

Les paratriathlètes canadiens brillent en sol natal au Québec

Les meilleurs paratriathlètes canadiens ont été époustouflants malgré une journée pluvieuse lors d’une course de Coupe du monde de paratriathlon à Magog, au Québec, samedi.

Jessica Tuomela (Sault Ste-Marie, Ontario) et son guide Lauren Babineau (Victoria), Kamylle Frenette (Moncton, N.-B.), ainsi que Jon Dunkerley (Ottawa) et son guide James Cook (Victoria) ont tous remporté des victoires de leurs épreuves individuelles.

Tuomela et Babineau, qui ont uni leurs forces cette année, ont affiché un chrono gagnant de 1: 12: 51.5 dans la catégorie féminine avec déficience visuelle.

« Nous avons vraiment bien travaillé ensemble aujourd’hui. Nous savions que nous avions bien fait lorsque les équipes masculines nous tapaient dans le dos en nous disant à quel point ils étaient impressionnés », a déclaré Tuomela. « Cette course était notre course, et nous nous sommes battues ensemble. Nous nous sommes poussées toute la journée, sans jamais oublier de nous amuser. »

Frenette, qui a remporté une médaille d’argent lors de sa première course de paratriathlon élite en carrière le mois dernier, a affiché le meilleure chrono féminin de la journée, remportant la catégorie PTS5 avec un temps de 1: 10: 21.6.

« La natation a été difficile. C’était comme une piscine à vagues, mais le vélo s’est bien déroulé et la course a été formidable », a déclaré Frenette. « C’était agréable d’avoir un parcours plat pour la course à pied. Dans l’ensemble, ce fut une journée formidable. »

Jon Dunkerley et son guide, James Cook, ont également remporté la classification masculine avec une déficience visuelle, terminant l’épreuve sprint avec un temps de 1: 06: 19.2.

La paratriathlète recrue, Lyne-Marie Bilodeau, a été la meilleure de la division féminine PTS2 avec 1: 42: 46.1.

Résultats complets de paratriathlon:

Les athlètes de l’équipe nationale canadienne se rendront à Edmonton pour une série de courses du 27 au 29 juillet.

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU Canada, Training Peaks, Garneau, Zizu Optics et Zone3 – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

 

Pin It on Pinterest