Le Canadien Matt Sharpe couronné champion d’aquathlon aux Championnats du monde multisports

PENTICTON, C.-B.— Matthew Sharpe, du Canada, et Emma Pallant, de Grande-Bretagne, ont remporté les honneurs mondiaux après leurs victoires aux Championnats du monde d’aquathlon de l’ITU 2017 à Penticton. Déclarés les meilleurs de ceux qui peuvent nager et ensuite courir, les athlètes ont parcouru un kilomètre de natation suivi de cinq kilomètres de course à pied.

Accompagnant Pallant sur le podium féminin étaient l’athlète junior Delia Sclabas (SUI) qui a terminé deuxième parmi les élites, et la médaillée de bronze, la compatriote britannique, Jacqueline Slack.

Du côté masculin, les foules de Penticton ont eu droit à un balayage canadien du podium alors que les Canadiens John Rassmussen et Aiden Longcroft-Harris sont également montés sur le podium avec Sharpe.

Résumé de l’épreuve masculine

L’ensemble des athlètes élites, U23 et juniors a pris part au départ sur plage de l’épreuve d’aquathlon dans le lac Okanagan. Avec le ciel nuageux et la journée assez venteuse et légèrement plus fraîche, les athlètes ont eu à composer avec une étape de natation dans une eau plus agitée pour le tour d’un kilomètre.

Le défi de l’étape de natation a eu pour effet de distancer les concurrents, mais c’est le Canadien Longcroft-Harris qui était le meneur de la nage à la sortie de l’eau. Il était suivi par quatre hommes, y compris trois autres Canadiens, Sharpe, Rasmussen et Brennen Smith, qui ont donné une avance au pays hôte avec quatre athlètes parmi les cinq premiers à la sortie de l’eau, Denys Fedorchenko, de l’Ukraine, faisant également partie du groupe.
Suite à une transition rapide, l’étape de course n’était qu’un court parcours de cinq kilomètres effectué en deux tours. Après le premier point de passage de 2,5 kilomètres, Sharpe s’est emparé de la position de tête et a creusé son avance à chaque foulée. La possibilité d’un balayage canadien est devenue évidente puisque, juste après Shape, suivaient Longcroft-Harris et Smith.

Sharpe a tenu son avance et a franchi la ligne d’arrivée avec le drapeau canadien sur ses épaules pour saisir le ruban et remporter son premier titre mondial.

La deuxième place est allée à Rasmussen, qui a dépassé Longcroft-Harris et Smith au dernier tour de la course, laissant la médaille de bronze à Longcroft-Harris.

« Je me sens très bien, je trouve que c’est plaisant à entendre. Puisque c’était très spécial d’être ici, je viens de cette province, je cours dans l’Okanagan depuis que je suis petit . Donc, il est très spécial d’être champion du monde ici au Canada, d’avoir le soutien de tout le monde ici, c’est ce qui m’a poussé », a déclaré Sharpe en parlant de sa victoire dans son pays d’origine.

U23/Junior
Le podium masculin U23 était composé de Brennen Smith (CAN), Carol Dupont (FRA) et Kyle Smith (NZL). Le podium féminin était Chloe Pollard (GBR), Keisha Besler (CAN) et Penny Slater (AUS).

Le podium junior masculin était composé de Aiden Longcroft-Harris (CAN), Michael Milic (CAN) et Jorge Andre Cabrera Silva (MEX). Tandis que du côté junior dames on retrouvait, Delia Sclabas (SUI), Holly Henry (CAN) et Colette Reimer (CAN).

 

 

Résumé de l’épreuve féminine

Bien que le tableau féminin était restreint, la concurrence était féroce. Plusieurs femmes inscrites à l’épreuve d’aquathlon avaient déjà remporté une médaille multisport plus tôt dans la semaine.

Suite au départ décalé de la course masculine, la concurrence féminine composée d’athlètes élites, U23 et juniors s’est élancée dans le lac Okanagan pour commencer la nage d’un kilomètre. Le vent et le temps froid ont rendu la nage difficile et agitée.

Chloe Pollard, de Grande-Bretagne, est sortie de l’eau la première avec une bonne avance de plus d’une minute. Suivant derrière étaient Keisha Besler (CAN) et Holly Henry (CAN), Pallant est sortie huitième de l’eau et a dû remonter un déficit de près de trois minutes.

Au segment de course, Pollard avait une avance importante, mais était poursuivie par de très bonnes coureuses derrière elle.

Avec beaucoup de terrain à parcourir, Pallant a eu besoin des premiers kilomètres pour trouver son rythme, mais elle a rattrapé le groupe au deuxième tour et n’a pas ralenti.

Pallant a contourné la concurrence et a terminé le parcours de cinq kilomètres en première place pour remporter son premier championnat du monde d’aquathlon. Cette médaille d’or se rajoute à celle de bronze remportée un peu plus tôt cette semaine à l’événement de duathlon du championnat multisport.

Junior Sclabas a remporté l’argent, ainsi que le titre de championne de duathlon junior, grâce à une course rapide pour obtenir la deuxième place dans la catégorie élite. Le bronze est allé à Slack de la Grande-Bretagne, qui a bien couru pour se rattraper d’une nage difficile.

En parlant de sa remontée pour remporter la victoire, Pallant a dit : « je suis sortie avec une jeune junior énergique, qui m’a poussée jusqu’au bout. J’ai donc l’habitude de poursuivre et elle est passée à l’avant à la nage, mais je suis vraiment heureuse de remporter la victoire. »

 

Pin It on Pinterest