Le Canadien Matt Sharpe au pied du podium en quatrième place à la Coupe du monde en Hongrie

TISZAUJVAROS, HONGRIE—À la veille de son 26e anniversaire, le Canadien Matt Sharpe a raté de peu de s’offrir le cadeau ultime, la chance de monter sur le podium de la Coupe du monde de triathlon à Tiszaujvaros, en Hongrie, où il a terminé quatrième..

Sharpe, de Victoria, qui s’est qualifié pour la finale de dimanche après avoir remporté sa demi-finale de samedi, a été solide dans les trois disciplines de l’épreuve sprint et a terminé en quatrième place avec un temps de 55:19.

« Je suis satisfait de mon effort dans l’ensemble, mais déçu du résultat, » a dit Sharpe. « Je visais le podium ici donc j’ai l’impression d’avoir manqué, mais je n’aurais rien pu faire de différent. Ça ne fait que raviver la flamme. »

Profitant d’une bonne étape de natation de 750 mètres où il est sorti de l’eau au huitième rang, Sharpe était l’un des quatre athlètes qui ont contrôlé le parcours cycliste de 20 kilomètres bordé par des milliers de fans excités.

« Après m’être fracturé la clavicule plus tôt cette année, il me manquait de confiance dans ma nage, mais j’ai eu un aperçu du passé aujourd’hui, donc c’est excitant », a ajouté Sharpe. « Il pleuvait pendant le vélo et cela a rendu les choses un peu difficiles. Je suis resté près de l’avant la plupart du temps, et j’ai effectué une manœuvre lors de T2 alors que le deuxième peloton a attrapé notre groupe. Cela ressemblait un peu à une course de vélo, donc c’était amusant. »

En sortant de la deuxième transition en première place avec Stefan Zachaeus, Sharpe s’est nourri de l’atmosphère électrique à Tiszy pour courir aux côtés du groupe principal sur le parcours de cinq kilomètres avant de manquer d’énergie dans le sprint final.

« En débarquant du vélo, mes jambes étaient certainement fatiguées. J’ai eu à creuser loin à quelques reprises, mais je suis fier de ma force mentale et j’ai pu rester près de l’avant. Il y a eu un gros sprint à la fin, et j’ai malheureusement raté la troisième place, » a déclaré Sharpe. « Cet endroit est incroyable pour les courses et je suis tellement content de concourir dans un endroit où ils ont tant investi dans le triathlon. »

Le Hongrois Bence Bicsak a ravi la foule locale, en remportant la médaille d’or avec 54:58. Les Russes ont écarté Sharpe des deux dernières places sur le podium. Dmitry Polyanskiy a remporté la médaille d’argent avec 55:13, tandis que Ilya Prasolov a remporté la médaille de bronze avec 55:18.

Charles Paquet, de Port Cartier, au Québec, était le seul autre Canadien dans la compétition et a terminé 13e (55:49).

La 21ème édition de la fameuse Coupe du monde de Tiszy présente un format unique où les athlètes sont divisés en deux demi-finales qui ont eu lieu le samedi. Les neuf meilleurs athlètes de chacune des trois vagues masculines, suivis des trois temps les plus rapides suivants, accèdent à la finale de dimanche.

Desirae Ridenour remporte deux médailles d’or consécutives à des épreuves juniors

La Canadienne Desirae Ridenour a conclu une semaine de rêve en remportant sa deuxième médaille d’or d’affilée, cette fois lors de la course de la Coupe européenne junior à Tiszaujvaros.

Portée par l’élan d’avoir remporté sa première course internationale aux Championnats nord-américains CAMTRI il y a une semaine, Ridenour, âgée de 17 ans, s’est mesurée à plusieurs des meilleurs triathlètes juniors au monde dimanche matin après avoir enregistré un temps de 42:05 à l’épreuve disputée sur deux jours.

«Ce fut un sentiment incroyable que de gagner aujourd’hui et agréable de voir que le travail que j’ai accompli en entraînement porte fruit», a déclaré Ridenour, qui s’est qualifiée pour la finale après avoir remporté sa vague samedi. « C’était une atmosphère tellement formidable. Il y a avait des foules impressionnantes ici aujourd’hui avec toute la ville qui est venue assister pour voir et encourager les athlètes. Je suis vraiment contente de la façon dont les choses se sont passées. »

Sa sortie de l’eau en troisième place après une bonne étape de natation de 500 mètres a donné le ton à une course presque parfaite pour l’adolescente canadienne. S’élançant sur le parcours de 12 kilomètres de vélo avec trois autres athlètes, c’est la coéquipière de Ridenour, Holly Henry, qui a pris la tête du peloton après avoir affiché le temps le plus rapide de l’étape de vélo.

Les deux Canadiennes sont descendues de leur vélo en même temps en deuxième place, se préparant à une course aux médailles.

« Nous avons toutes bien travaillé ensemble pour augmenter notre avance. J’ai essayé de rester hydratée sur le vélo autant que possible, afin que la course à pied ne soit pas trop pénible », a déclaré Ridenour. « Je suis restée à l’arrière pour les deux premières boucles de la course pour économiser mon énergie. La Hongroise a décollé durant le troisième tour et je l’ai suivie. Je suis restée derrière elle jusque dans les 300 derniers mètres où je l’ai dépassée. J’ai maintenu le rythme jusqu’à la ligne d’arrivée. »

La Hongroise Dorka Putnoczki s’est contentée de la deuxième place avec un temps de 42:16. Olivia Mathias, de la Grande-Bretagne, a terminé à 23 secondes du temps vainqueur en troisième place avec un temps de 42:28.

Alors que la Canadienne Holly Henry a mené l’étape de vélo, c’est sa sœur Hannah Henry qui s’est illustrée à la course. La jeune résidente de Victoria a pris la quatrième place avec un temps de 42:44. Holly Henry s’est classée 23e avec un temps de 44 :33.

Il s’agit d’une semaine à retenir pour Ridenour. En plus de gagner ses deux premières courses junior internationales, l’adolescente canadienne a réussi à se qualifier pour les épreuves de triathlon de la Super League.

«Je suis super excitée et nerveuse pour la course en Super League. Ce sera une excellente occasion d’apprentissage car je serai en compétition avec les meilleurs triathlètes du monde », a ajouté Ridenour. « J’ai un peu confiance, mais je n’aime pas en avoir trop parce qu’on ne sait jamais de quoi les meilleurs sportifs sont capables ».

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite. Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com.

Résultats des cinq meilleurs en Coupe du monde et résultats canadiens :

  1. Bence Bicsak, HUN, 54:58; 2. Dmitry Polyanskiy, RUS, 55:13; 3. Ilya Prasolov, RUS, 55:18; 4. Matt Sharpe, Victoria, CAN, 55:19; 5. Stefan Zachaeus, LUX, 55:19

Autres résultats canadiens:

  1. Charles Paquet, Port Cartier, Qc., 55:49

Résultats des cinq meilleures en Coupe européenne junior et résultats canadiens :

  1. Desirae Ridenour, Cowichan Bay, B.C., CAN, 42:05; 2. Dorka Putnoczki, HUN, 42:16; 3. Olivia Mathias, GBR, 42:28; 4. Hannah Henry, Victoria, CAN, 42:44; 5. Dora Rojik, HUN, 42:47

Autres résultats canadiens:

  1. Holly Henry, Victoria, 44:33

Pin It on Pinterest