La Canadienne Malindi Elmore prend le huitième rang au Championnat nord-américain Ironman dans le sud du Texas

THE WOODLANDS, TX—Malindi Elmore a pris la nation sur ses épaules et s’est frayée un chemin dans le top 10, terminant huitième de l’épreuve féminine du Championnat nord-américain Ironman à The Woodlands, au Texas.

L’athlète de 37 ans, originaire de Kelowna, en Colombie-Britannique, a dû composer avec des conditions chaudes et venteuses pour compléter la natation de 2,4 milles, le vélo de 112 milles et la course de 26,2 milles en un temps combiné de neuf heures, 11 minutes, 34 secondes (9:11:34).

« La course a été bonne à partir de la deuxième partie de l’étape de course, mais j’ai semblé mettre beaucoup de temps pour trouver mon erre d’aller », a déclaré Elmore. « La foule était géniale et l’énergie était bonne sur le parcours, avec un niveau de concurrence relevé pour la compétition».

Lorsque le soleil s’est levé dans la banlieue pittoresque au nord de Houston, Elmore plongeait dans les eaux de North Shore Park avec 21 autres femmes professionnelles à la recherche du titre nord-américain.

Sortant de l’eau à l’arrière du groupe, Elmore est restée concentrée lorsqu’elle a enfourché son vélo et est sortie de The Woodlands pour parcourir les 112 milles en deux boucles sur l’une des routes les plus rapides de Houston et bien se positionner pour le marathon.

« J’ai trouvé la natation difficile parce que je me suis retrouvée seule et j’avais de la difficulté à suivre le parcours, ce qui me donne toujours un défi supplémentaire pour essayer de gagner du temps sur le parcours de vélo », a déclaré Elmore.  « Le parcours de vélo était assez plat et rapide avec quelques « collines » sur les viaducs de l’autoroute.»

L’ancienne coureuse olympique de distance intermédiaire a profité de sa discipline la plus forte pour grimper au classement après avoir établi un rythme effréné sur le parcours plat de 26,2 milles qui serpente le long du canal et du lac au centre de la ville, bordé de grands pins.  L’une des deux femmes seulement à enregistrer une course de moins de trois heures, Elmore a affiché le deuxième temps d’exécution le plus rapide avec 2:59:10.

« Le parcours était incroyable avec beaucoup d’énergie et j’essayais de remonter de quelques places vers la fin de la course », a déclaré Elmore.

En dépit de sa remontée au classement, Elmore a manqué de temps et n’a pas réussi à accéder au podium.  Jodie Robertson, des États-Unis, a pris la tête à la marque de 10 milles de la course et n’a jamais regardé en arrière pour remporter la victoire de la division féminine du Championnat nord-américain Ironman après avoir arrêté le chrono à 8:56:32.

Les Autrichiennes Michaela Herlbauer et Maja Stage-Nielsen ont couru nez à nez avec trois milles à faire dans une lutte pour les deux dernières places sur le podium. Lorsque la poussière est finalement retombée au bord de l’eau de The Woodlands, c’est Herlbauer qui a terminé à trois minutes de la tête, en deuxième place à 8:59:31. Stage-Nielsen s’est contentée de la troisième place après une bataille acharnée avec un temps de 9:01:00.

Dans la catégorie pro masculine remplie de vedettes, Stephen Kilshaw était le seul Canadien à s’aligner aux côtés des 35 hommes et il a réussi à se hisser parmi le top-15.

« Pour être honnête, le résultat de la course était un peu bouleversant, mais j’ai appris à quel point je peux me sentir mal et tout de même trouver la ligne d’arrivée, » a déclaré Kilshaw.  « Lorsque la compétition se déroule bien, la douleur est tellement bonne.  Elle vous permet de savoir que vous faites quelque chose de bien et que le mal est quelque chose de génial. »

Après être sorti de l’eau en 18e place, le triathlète qui habite Victoria a tenté de reprendre du temps sur les autres avec un chrono de 4:20:24 sur le parcours aller-retour de vélo de 112 milles à travers le comté de North Harris, mais ça ne s’est pas réalisé.

« Après avoir passé les 20 dernières semaines à me préparer pour cette course, de voir les choses s’effondrer à mi-chemin du parcours de vélo a rendu le trajet de retour plutôt long et les boucles de course autour du Lac Woodlands encore plus, » a ajouté Kilshaw qui a enregistré le 12e meilleur temps du vélo et de la course pour prendre le 13e rang avec un temps total de 8:16:08.

« Pour diverses raisons, mon corps ne fonctionne pas à pleine capacité. La seule réponse est de continuer, de continuer à me battre à chaque étape et d’y réfléchir une fois rentré chez moi », a ajouté le Canadien.

Matt Hanson, des États-Unis, a pris la tête de la course masculine à la marque de 15 milles du parcours de trois boucles de course à pied. Hanson a fracassé le record américain Ironman avec un temps de 7:52:44 pour prendre la couronne masculine nord-américaine.

Le Suisse Ronnie Schildknecht a terminé un peu plus de trois minutes derrière Hanson pour la deuxième place avec 7:56:21. Tyler Butterfield, des Bermudes, a réussi à empêcher Will Clarke, de la Grande-Bretagne, à s’emparer de la dernière place sur le podium. Butterfield a inscrit un temps de 7:58:29 pour la médaille de bronze. Clarke a terminé 33 secondes derrière, en quatrième place, après avoir affiché le temps le plus rapide de la journée à la course à pied avec un chrono de 2:42:01.

Pour consulter les résultats détaillés : www.ironman.com.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite.  Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com.

Pin It on Pinterest