La Canadienne Kamylle Frenette remporte l’or à la Série mondiale de triathlon para à Montréal

MONTRÉAL— Kamylle Frenette est prête pour Paris 2024 après avoir remporté sa première course de la Série mondiale de triathlon para par un matin venteux et humide à Montréal.

« J’en avais vraiment besoin. Cette victoire signifie beaucoup et c’est toujours bon pour la confiance », a déclaré Frenette dans l’aire d’arrivée. « L’aventure est toujours pleine de hauts et de bas, alors j’étais vraiment heureuse de pouvoir prendre le ruban et de le tenir bien haut aujourd’hui. »

La professionnelle de pharmacologie originaire de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, a mené du début à la fin, terminant l’épreuve de sprint autour de la capitale culturelle du Canada en 1:07:59.

« Mon objectif aujourd’hui était de montrer ce dont j’étais capable et j’ai vraiment l’impression d’y être parvenue », a déclaré Frenette. « J’étais tellement heureuse d’être ici. C’est tellement agréable de courir avec ses amis et sa famille à la maison.

La jeune femme de 27 ans s’est battue dans les eaux agitées du bassin olympique de 750 mètres au Parc-Jean-Drapeau. Elle avait une avance de 55 secondes sur le peloton lorsqu’elle a retiré sa combinaison et enfourché son vélo pour un parcours de 20 kilomètres autour du circuit de Formule 1 Gilles-Villeneuve.

Sur le vélo, Frenette a augmenté son avance à une minute malgré une pluie battante et des rafales de vent.

« La natation a été assez agitée. Le vélo est devenu dangereux avec quelques chutes, alors je voulais simplement maintenir ma vitesse, tout en restant en sécurité, » a ajouté Frenette. « La course à pied s’est bien déroulée. Nous avions un vent de face, mais en revenant, c’était rapide et plaisant. »

La Française Gwladys Lemoussu a terminé deuxième, à plus de 90 secondes, en 1:09:43. La troisième place est allée à Alisa Kolpekchy (Ukraine) avec un temps de 1:10:42.

Les triathlètes canadiens ont réussi un triplé pour la deuxième semaine consécutive à la Série mondiale de triathlon para.

Leanne Taylor, de Winnipeg, était tout sourire lorsqu’elle a remporté la médaille d’argent au classement féminin en fauteuil roulant, avec un temps de 1:05:47.

« C’est vraiment excitant avec l’arrivée de Paris. C’est à peu près tout le groupe, malgré l’absence de l’athlète australienne, ce qui me montre qu’un podium est possible,» a déclaré Taylor, qui a remporté sa première victoire il y a une semaine à Swansea. « C’était tellement excitant de courir au Canada. J’avais beaucoup d’amis et de membres de ma famille ici et je pouvais les entendre m’encourager sur le parcours. C’était bien de leur faire vivre une course passionnante et un bon spectacle ».

Taylor, 31 ans, a mené une lutte acharnée avec l’Américaine Kendall Gretsch tout au long du parcours à trois épreuves.

La Canadienne a pris une avance considérable de 70 secondes après la natation, mais Gretsch a réussi à reprendre la tête sur le vélo. Taylor était à 10 secondes de l’Américaine lors de la deuxième transition. Taylor a puisé dans ses ressources sur le parcours de course à pied de cinq kilomètres, mais a manqué de temps, franchissant la ligne d’arrivée en deuxième position.

« C’est un bon résultat pour moi de devoir me mesurer à elle. C’était une course palpitante. J’ai failli l’avoir dans le vent, mais elle m’a eu sur l’accélération, et je l’ai payé dans le virage », a déclaré Taylor en riant. « Nager dans les vagues demande plus et c’est normalement là que je prends du temps sur mes concurrentes. En sortant, je me disais ‘je ne suis pas certaine de ce que ça va donner’, mais une fois que nous avons fait demi-tour et que le courant était derrière nous, je me sentais bien. J’ai juste dû travailler un peu plus fort que d’habitude.

Gretsch a remporté l’or avec un temps de 1:05:34. La Brésilienne Jessica Ferreira a terminé troisième en 1:06:54.

Stefan Daniel, double médaillé paralympique, a dû faire face à une compétition difficile dans le classement des hommes debout.

Poursuivant sa préparation pour Paris 2024, le coureur de 27 ans a pris la deuxième place avec un temps de 57:48.

« Dans l’ensemble, je suis un peu déçu, mais ce n’est pas grave », a déclaré Daniel, qui a eu du mal à attacher la mentonnière de son casque de vélo dans la zone de transition avant que la visière ne tombe. « J’ai eu une mauvaise T1. Sur le vélo, j’ai juste essayé de rester avec Chris (Hammer). Pendant la course à pied, je voulais mettre le reste de la course derrière moi et me concentrer sur une bonne course et je pense que j’ai fait un pas dans la bonne direction. »

Hammer a tenu tête au Canadien, prenant l’or avec un temps de 56:50. L’Espagnol Jairo Ruiz Lopez a terminé troisième en 58:23.

« Les courses n’ont pas été parfaites cette année, mais au final, ce n’est pas grave parce que je me concentre sur Paris », a ajouté Daniel. « Je sais ce que je dois travailler. Il nous reste deux mois pour les mettre au point et nous les exécuterons quand ce sera le plus important ».

Deux athlètes de Drummondville, Qc. – Olivier Desloges et son guide, Robin Tetreault – se sont classés 12e dans la catégorie des hommes ayant une déficience visuelle, avec un temps de 1:13:17.

L’étape montréalaise de la Série mondiale de triathlon para marque la fin des qualifications paralympiques. Triathlon Canada et le Comité paralympique canadien annonceront officiellement les athlètes nommés à l’équipe canadienne pour Paris 2024 le 10 juillet.

Résultats complets de la Série mondiale de triathlon para à Montréal

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA
Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, Training Peaks, Subaru Canada, Z3R0D, Aquaman, Tribe Solutions, Champion System Canada, BOCO Gear Canada, ZiZU Optics, Outway Performance Socks, SCICON, SportShare, WestJet et FulGaz – ainsi que la Ville de Victoria, le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseigements au sujet de Triathlon Canada, veuillez vous rendre sur  www.triathloncanada.com.

 

 

Nation Triathlon Canada. Nous voulons. Nous pouvons. Ne manquez jamais une mise à jour.

commanditaires

Pin It on Pinterest