La Canadienne Joanna Brown termine au 22e rang de l’épreuve de la Série mondiale de triathlon en Australie

GOLD COAST, Australie—La Canadienne Joanna Brown s’éloignera de l’épreuve de la Série mondiale de triathlon à Gold Coast en Australie en songeant à ce qui aurait pu se passer suite à son effort la plaçant au 22e rang.

Ayant un aperçu du parcours des Jeux du Commonwealth de l’année prochaine, Brown, âgée de 24 ans, a eu à composer avec des vents forts, du chaos aux étapes de nage et de vélo, sans oublier un virus de gastro, pour prendre part à sa premières épreuve de la Série mondiale de triathlon et enregistrer un temps de 59:29 pour cette formule sprint.

« Je suis heureuse, mais loin d’être satisfaite. Je sais comment je me sentais aujourd’hui et que je n’ai pas concouru à mon niveau de condition physique, mais j’ai fait de mon mieux avec l’énergie que j’avais » , a déclaré Brown.  « J’ai attrapé un virus deux jours avant la course qui m’a laissée en position fœtale avec très peu d’énergie.  Hier, j’aurais été contente de simplement terminer, mais mon entraîneur Jono Hall m’a poussée à demeurer positive et à rester concentrée aussi longtemps que je le pouvais. J’ai fait de mon mieux avec l’énergie que j’avais.»

Brown a montré des signes positifs une fois qu’elle a plongé dans l’eau pour compléter les 750 mètres de natation.

« Je me suis retrouvée en plein centre à l’étape de natation, ce qui a été un peu chaotique, mais je ne suis pas trop gênée par un peu de contact.  Les vagues sur le chemin du retour donnaient l’impression de faire marche arrière, mais je suis parvenue à me rendre à la sortie. J’ai poussé jusqu’à la fin de la natation et je suis sortie de l’eau aussi près des meneuses que je ne l’ai jamais été en SMT », a déclaré Brown.

« J’étais vraiment heureuse de la natation. Ça m’a donné l’élan pour me dépêcher à me retrouver à l’avant au vélo dès que possible. J’ai utilisé les sections techniques à mon avantage pour remonter si rapidement.»

Brown, de Carp, en Ontario, s’est propulsée à l’avant du peloton sur le parcours de vélo de 20 kilomètres où elle occupait la sixième place avant d’effectuer le dernier tour.

« Le vent a été le facteur le plus important aujourd’hui et il a joué un rôle à chaque étape de la course. Il aurait été formidable de voir certaines des femmes utiliser le vent à leur avantage tactique sur le vélo, mais il n’y a eu que du chaos toute la journée », a ajouté Brown.

Avec un grand groupe de 30 femmes qui se sont retrouvées ensemble à la deuxième transition, la lourdeur de ses jambes et la chaleur ont eu le meilleur de Brown à la course à pied de cinq kilomètres où les femmes les plus rapides au monde se sont éloignées d’elle.

Andrea Hewitt, de Nouvelle-Zélande, a remporté sa deuxième victoire en Série mondiale de triathlon en autant de départs.  La Néo-Zélandaise a franchi l’arrivée avec un temps de 58:03. L’Australienne Ashleigh Gentle a terminé avec 58:07 pour la deuxième place. La Japonaise Juri Ide a complété le podium féminin en troisième place avec un temps 58:12.

Brown avait de grands espoirs pour cet événement de Gold Coast. Elle a remporté sa première course de la saison au Championnat de triathlon sprint CAMTRI à Sarasota, en Floride, il y a un mois avant de capturer son premier podium en carrière à New Plymouth, en Nouvelle-Zélande, le weekend dernier quand elle a remporté la médaille d’argent.

« Tout est juste un peu plus rapide dans une course de Série mondiale de triathlon.  Les débuts sont plus rapides et les transitions ne permettent aucune marge d’erreur. J’aurais adoré me sentir à 100 pour cent aujourd’hui parce que je pense que j’aurais pu y être à l’étape de course au lieu de simplement essayer de faire bouger mes jambes. Je suis excitée de prendre une course à la fois, de continuer à m’entraîner, d’apprendre et d’évoluer», a déclaré Brown.

Matt Sharpe était le seul Canadien inscrit au tableau des 48 concurrents de l’épreuve masculine.  Membre du Centre national de performance de Triathlon Canada à Victoria où il s’entraîne sous la supervision de Jono Hall, Sharpe était en bonne position à l’étape de 20km de vélo avant de chuter et de subir une blessure au haut du corps, le forçant à abandonner la course.

« J’étais dans le premier groupe et j’ai chuté au deuxième tour », a déclaré Sharpe.  « Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’après avoir chuté le week-end dernier à New Plymouth, j’étais frustré. Je devrai prendre du temps pour me rétablir, mais j’ai déjà mis l’accent sur le Championnat canadien à Ottawa.»

L’Espagnol Mario Mola est monté sur la plus haute marche du podium masculin avec un temps de 52:35. Richard Murray, d’Afrique du Sud, a terminé à quatre secondes de la première place avec un temps de 52:39, alors que Fernando Alarza a terminé troisième après avoir arrêté le chrono à 52:44.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite.  Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com.

Résultats de l’épreuve féminine: http://bit.ly/2nVy41e
Résultats de l’épreuve masculine: http://bit.ly/2oTx7Ya

Pin It on Pinterest