La Canadienne Joanna Brown remporte la médaille d’argent à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande

NEW PLYMOUTH, NZL—La Canadienne Joanna Brown a eu sa première douche au champagne de sa carrière sur le podium de la Coupe du monde après avoir remporté la médaille d’argent dimanche à New Plymouth, en Nouvelle-Zélande.

Brown, âgée de 24 ans, a eu à composer avec une faible pluie, des conditions froides et l’une des concurrences de Coupe du monde les plus relevées de la saison pour franchir la ligne d’arrivée en deuxième avec un temps de 59 minutes et 29 secondes.

« Ce n’est pas de la pluie (sur mon visage), ce sont des larmes. Je suis tellement contente de ce podium », a déclaré Brown, de Carp, en Ontario.  « C’était un mélange d’émotions lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée, mais je suis tellement heureuse. C’est tellement formidable de faire de la compétition à ce niveau, et il y a tellement de monde à remercier pour être ici. »

Brown est sortie de la nage de 750 mètres dans des eaux calmes à 15 secondes de la tête et a travaillé fort, poussant le rythme dans des conditions difficiles de vélo pour rétrécir l’écart sur le groupe principal, se positionnant en vue d’une place sur le podium.

« Je savais qu’il y avait des bonnes cyclistes en tête, alors j’ai vraiment poussé le premier tour de vélo et j’ai pris les virages et les sections techniques aussi rapidement que possible sous la pluie », a ajouté Brown. « Les routes étaient définitivement glissantes et c’était vraiment difficile sur le vélo car la pluie n’a pas cessée.  J’ai pu m’accrocher à la tête (avant la fin du premier tour) et j’ai ensuite roulé avec le premier groupe pour le reste de la course ».

Forte sur le vélo, Brown avait initialement été sélectionnée pour ses prouesses à la course qui l’ont propulsé à des médailles de bronze aux championnats du monde junior et des moins de 23 ans au début de sa carrière. Maintenant de retour à un niveau élite, Brown a bondi hors de la deuxième transition dimanche pour s’élancer sur le parcours de cinq kilomètres de course à pied.

« Je me suis installée derrière les meneuses à la sortie de T2. Quelques-unes de mes partenaires d’entraînement étaient dans ce groupe (de huit) alors j’ai pris quelques indices d’elles et essayé de lire le groupe au premier tour de la course », a déclaré Brown.

Le groupe s’est rétréci à six athlètes après les deux premiers tours, laissant plusieurs des meilleures au monde à se livrer à des duels de tactiques de course pour le dernier tour.

« Dès que nous avons franchi le dernier tour, Katie Zafares est partie en échappée, et nous avons continué à nous échanger la tête.  Jono (mon entraîneur) m’a toujours dit d’effectuer ma manœuvre au bon moment, alors j’ai observé tout le monde attentivement dans la montée de la dernière colline et au coin de la rue. J’ai tout donné dans le dernier sprint vers la ligne, mais ça n’a pas fonctionné. »

À l’arrivée, Zafares a dépassé la Canadienne, remportant l’épreuve pour la deuxième fois avec un temps de 59:28. Zafares a également remporté la prestigieuse course de Coupe du monde de New Plymouth en 2014 et est devenue la quatrième Américaine consécutive à se monter sur la plus haute marche du podium en Nouvelle-Zélande.

La Belge, Claire Michel, qui visait l’or toute la journée, n’a pu égaliser la foulée de Brown dans le dernier droit et s’est contentée de la médaille de bronze avec un temps de 59:30.

C’était une victoire remplie d’émotion pour Brown, une des athlètes prometteuses pour Triathlon Canada depuis 2010 lorsqu’elle avait remporté le bronze au championnat du monde junior, qui a vu son développement dérailler en raison de près de trois ans de blessures. Elle était démoralisée au point où elle a même envisagé prendre sa retraite après avoir représenté le Canada aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Mais grâce à un soutien énorme de la part de la famille, des amis et de son entraîneur à l’époque, Craig Taylor,  Brown a persévéré.

Avec un changement vers un nouveau groupe d’entraînement en 2017, dirigé par Jono Hall et le Centre national de performance de Triathlon Canada situé à Victoria, Brown est de retour sur la bonne voie.

« J’ai certainement envisagé arrêter, mais mon équipe de soutien m’a aidé à remonter, à me donner du courage et à me faire croire en moi-même. Je n’aurais pas réussi cette performance sans eux », a déclaré Brown, qui a fait une percée cette année en remportant le Triathlon sprint CAMTRI il y a trois semaines à Sarasota, en Floride.

« C’est toujours bon de savoir qu’on peut gagner ou être capable de remporter une médaille. J’ai eu la capacité de me sentir comme si j’appartenais à cette forte concurrence aujourd’hui grâce à ce résultat (à Sarasota). »

« Ça fait un certain nombre d’années que le retour s’effectue lentement et que j’essaie de garder une  cohérence.  J’ai vraiment été chanceuse de me retrouver en Arizona avec Jono Hall pour une bonne partie de l’entraînement de l’hiver, avec un groupe d’athlètes vraiment fantastique qui m’a gardé motivée et enthousiaste face à l’entraînement. Je vais continuer à progresser au cours des trois prochaines années. Je veux faire partie de l’équipe canadienne à Tokyo. »

Du côté de l’épreuve masculine, Xavier Grenier-Talavera a été le seul Canadien à terminer dans le top 15. L’athlète âgé de 21 ans, originaire de Vaudreuil-Dorion au Québec, a enregistré un temps de 55:41, bon pour la 14e place.

Michael Lori, de Tecumseh, en Ontario, a terminé 28e avec un temps de 58:23, tandis que Mathew Sharpe de Victoria n’a pas terminé l’épreuve.

Richard Murray a remporté sa troisième course consécutive en Coupe du monde à New Plymouth. Le Sud-africain a remporté l’or avec une avance de six secondes et un temps de 54:37. Matthew Mcelroy, des États-Unis, a terminé en deuxième place avec 54:43. Ryan Sissons, de Nouvelle-Zélande, a réjoui la foule locale qui bordait le parcours sous la forte pluie avec une médaille de bronze. Le Kiwi a arrêté le chrono à 54:46 pour obtenir la troisième place.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite.  Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com.

Résultats des cinq premières: http://bit.ly/2nK7UPw

1. Katie Zaferes, USA, 59:28; 2. Joanna Brown, Carp, Ont., CAN, 59:29; 3. Claire Michel, BEL, 59:30; 4. Taylor Spivey, USA, 59:33; 5. Rachel Klamer, NED, 59:38

Résultats des cinq premiers et résultats canadiens: http://bit.ly/2nYpvFG

1. Richard Murray, RSA, 54:37; 2. Matthew Mcelroy, USA, 54:43; 3. Ryan Sissons, NZL, 54:46; 4. Luke Willian, AUS, 54:48; 5. Henri Schoeman, RSA, 54:52.

Résultats canadiens:

14. Xavier Grenier-Talavera, Vaudreuil-Dorion, Qc., 55:41; 28. Michael Lori, Tecumseh, Ont., 58:23; DNF. Matthew Sharpe, Victoria.

Pin It on Pinterest