La Canadienne Joanna Brown prend la quatrième place à la Série mondiale de triathlon disputée à Montréal

MONTRÉAL—Joanna Brown a eu la performance de sa vie face à une foule canadienne bruyante, finissant au pied du podium de la Série mondiale de triathlon avec une quatrième place à Montréal samedi.

Après avoir obtenu son meilleur résultat en carrière, une septième place à l’épreuve de distance sprint le week-end dernier à Edmonton, Brown, âgée de 24 ans, a profité de conditions de course extraordinaires pour effectuer une percée contre les meilleurs triathlètes féminins de la planète où elle a arrêté le chrono à 2:00:22 à l’épreuve de distance olympique dans les rues du Vieux-Montréal.

« Le sentiment est tellement bon », rayonna Brown après avoir franchi la ligne d’arrivée. « Je ne peux pas croire ces deux dernières semaines. Ça a été assez génial. Je me suis retrouvée dans un bon endroit et dans un bon environnement. J’ai été cohérente toute l’année, et d’être en mesure de m’entraîner avec un bon groupe de personnes a mis tout ça ensemble. Je savais que si j’avais le bon rythme, j’étais capable d’une performance comme celle-ci et je l’ai fait. »

Sortant à la 10e place de l’étape de nage de 1,5 kilomètre dans le bassin Jacques-Cartier, la résidente de Carp, en Ontario, a été une machine sur le vélo, faisant sa part pour contrôler un groupe de 12 athlètes qui sont restées ensemble pour la durée du parcours de 40 kilomètres de vélo à travers l’une des plus anciennes villes du Canada.

Prenant la tête à quelques reprises et trouvant des occasions de se retrouver dans le peloton, la nouvelle meneuse de l’équipe canadienne de triathlon a fait preuve d’une excellente technique dans les virages serrés, dans les montées escarpées et dans les descentes rapides en passant les sites célèbres de Montréal

« La nage a bien été. C’est ma première course de distance olympique de 2017, donc je ne savais pas à quoi m’attendre. J’étais sur mon air d’allée et quand je suis sorti de l’eau derrière Flora Duffy, je savais que je devais me placer dans sa roue et ne pas la perdre de vue parce qu’elle était la seule qui allait s’échapper du peloton de vélo, » a dit Brown. « Je suis restée à l’avant et hors des ennuis. J’étais en contrôle et prête pour la course. »

Avec le groupe principal de 12 loin devant le groupe de chasse dirigé par la Canadienne Paula Findlay, Brown a sauté en bas de son vélo pour courir vers la deuxième transition en neuvième position. Accrochant son vélo et attachant ses souliers de course, la grande blonde a dépassé plusieurs des meilleures au monde grâce à un effort soutenu sur les 10 kilomètres parcourus dans les rues du Vieux-Montréal, en route vers l’arrivée historique.

« Le premier tour de course à pied n’a pas été génial. La bonne chose à propos de distance olympique est qu’il y a du temps pour s’améliorer à chaque tour, » a ajouté Brown. « Je me suis améliorée à chaque tour et je suis restée en contrôle. Je suis devenu plus fort à mesure que je continuais, et je savais que je pouvais dépasser quelques personnes dans le dernier tour. »

C’était le troisième meilleur résultat d’une Canadienne à une course de la Série mondiale de triathlon. Paula Findlay et Kirsten Sweetland sont les deux seules Canadiennes à être montées sur le podium de la SMT.

Les trois premières femmes ont toutes terminé sous la barre des deux heures samedi, sur le parcours incroyablement difficile.

Luttant contre la grippe toute la semaine et incertaine jusqu’à ce matin si elle allait prendre le départ de la course, l’Australienne Ashleigh Gentle était en plein contrôle dans les trois disciplines. Profitant d’une forte transition du vélo à la course, Gentle s’est rapidement éloignée de la concurrence après avoir offert une clinique de course à pied. Avec cinq secondes d’avance sur les autres, Gentle a remporté sa première victoire de la Série mondiale de triathlon avec un temps de 1:59:03.

La série de quatre victoires consécutives de Flora Duffy des Bermudes a peut-être pris fin, mais elle a tout de même réclamé la médaille d’argent avec un temps de 1:59:26. Andrea Hewitt, de Nouvelle-Zélande, a complété le podium féminin avec un temps de 1:59:47, bon pour la médaille de bronze.

Paula Findlay, d’Edmonton, a travaillé fort dans le groupe de chasse. En sortant de l’eau à la 26ème place, Findlay, âgée de 28 ans, a utilisé sa force sur le vélo pour se hisser à la 15e place tout en tirant un grand groupe d’athlètes tout au long du parcours de 40 kilomètres. En bout de ligne, Findlay a franchi la ligne en 21e place avec 2:07:52.

Brown connaît une saison de rêve, elle qui a d’abord été recrutée pour ses aptitudes en course à pied qui lui ont permis de remporter des médailles de bronze aux Championnats du monde junior et des moins de 23 ans au début de sa carrière. Mais son développement a été déraillé en raison d’une série de blessures au cours des trois dernières années. Les choses allaient tellement mal qu’elle a même envisagé de se retirer après avoir représenté le Canada aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Mais grâce à un soutien énorme de la part de sa famille, de ses amis et de son entraîneur à l’époque, Craig Taylor, et un déménagement cette année pour travailler avec Jono Hall au Centre national de performance de Triathlon Canada à Victoria, elle est de retour sur la bonne voie.

« Je savais que je pouvais le faire, mais peut-être pas aussi vite. J’ai dépassé mes attentes et j’en suis très heureuse, » a déclaré Brown. «Déménager au Centre national de performance m’a donné un entraînement formidable, et c’est certainement une partie de mon succès. Tout le monde a joué un rôle et c’est un effort d’équipe. Le travail que Craig Taylor a fait dans mon développement à Guelph, et maintenant, de travailler avec Jono au Centre national de performance, ont rendu ceci possible. Ils méritent tous les deux de célébrer autant que moi. Maintenant, je veux simplement continuer.

« Jono a un bon plan en place. Il reste du travail à faire. Ma nage doit être plus cohérente et nous devons continuer à bâtir mon volume de course. C’est ce qu’il faudra pour arriver à ce prochain niveau. »

Les deux meilleures performances de la carrière de Brown ont volé le spectacle alors que le Canada accueillait deux courses consécutives de la Série mondiale de triathlon pour la première fois, à Edmonton et à Montréal.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite. Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com 

Résultats détaillés: http://www.triathlon.org/results/result/2017_itu_world_triathlon_montreal

Top cinq féminin et résultats canadiens:

  1. Ashleigh Gentle, AUS, 1:59:03; 2. Flora Duffy, BER, 1:59:26; 3. Andrea Hewitt, NZL, 1:59:47; 4. Joanna Brown, Carp, Ont., CAN, 2:00:22; 5. Kirsten Kasper, USA, 2:00:25.

Résultats canadiens:

  1. Paula Findlay, Edmonton, 2:07:52

Pin It on Pinterest