La Canadienne Joanna Brown au septième ciel à la Série mondiale de triathlon d’Edmonton

EDMONTON—Joanna Brown a poursuivi sa saison de percée avec le meilleur résultat de sa carrière, une septième place, sur un parcours monstre de la Série mondiale de triathlon devant une énorme foule canadienne à Edmonton samedi.

Brown, âgée de 24 ans, qui, pour la première fois de sa carrière, est montée sur le podium de la Coupe du monde à deux reprises ce printemps, a prouvé qu’elle pouvait affronter les meilleures du triathlon après avoir mis tout un effort à l’épreuve de distance sprint, avec un chrono de 1:02:20.

«Je suis très heureuse du résultat. Je savais que j’étais prête pour un résultat comme celui-ci, alors je suis très contente l’avoir réalisé », a déclaré Brown, qui a terminé au 17e rang à deux reprises en SMT au cours de sa carrière. «Le succès que j’ai eu en tant qu’athlète junior et de moins de 23 ans m’a donné la confiance pour être prête pour ce niveau. J’ai vu ça venir, j’en suis heureuse et nous allons continuer à progresser. »

Profitant des conditions de course idéales à Edmonton, Brown de Carp, en Ontario, est sortie dans le milieu du peloton de 30 athlètes de l’étape de natation de 750 mètres sans combinaison au cœur du parc Hawrelak, 20 secondes en arrière des meneuses, et deux secondes devant la vedette natale, Paula Findlay.

Alors que Flora Duffy des Bermudes et l’Américaine Taylor Knibb, âgée de 19 ans, ont fait souffrir la concurrence en effectuant une étape de vélo de 20 km quasi parfaite, les Canadiennes Brown et Findlay, ont tiré tour à tour le groupe de chasse de 15 athlètes sur les côtes de Groat Road et les virages techniques du parcours de vélo vers le stade.

« C’est un parcours vraiment difficile. C’est peut-être l’un des parcours les plus exigeants de toute l’année. Nous grimpons cette côte six fois sur le vélo et il y a aussi de bons éléments techniques avec un virage en épingle », a ajouté Brown. « Je pense que cela m’a demandé beaucoup pour la course à pied. Je n’étais pas prête à ce que mes jambes semblent être si lourdes. »

Manœuvrant de manière magistrale chaque centimètre du parcours de vélo, Duffy s’est également échappée de Knibb avec 2,5 kilomètres à faire au sixième et dernier tour avant de se diriger vers sa quatrième victoire consécutive en autant de départs, terminant avec un temps de 1: 00:22. Knibb a remporté sa première médaille de Série mondiale de triathlon en carrière, en remportant l’argent avec un temps de 1:01:22.

Avec l’avance de 82 secondes des meneuses devant elles lorsqu’elles ont débuté l’étape de course à pied, Brown et Findlay se sont retrouvées parmi le peloton de 15 qui allait se disputer la médaille de bronze. Brown s’est faufilée à l’avant pour les trois premiers tours de course autour du parc Hawrelak, mais s’est retrouvée en septième place lorsqu’elle a traversé la ligne d’arrivée.

« Je savais que la médaille de bronze allait être décernée à une personne du peloton où j’étais. Le but était de tout donner, mais quand je me suis attaquée à la première montée durant la course, je savais que je ne me sentais pas bien », a déclaré Brown. « Le cours m’a demandé beaucoup, et je me suis accrochée jusqu’au dernier tour quand j’ai eu un second souffle. »

L’Américaine Katie Zafares a trouvé ses jambes durant la course, s’échappant du groupe de chasse pour s’approprier la dernière place sur le podium, remportant la médaille de bronze avec un temps de 1:01:51.

Findlay a enregistré sa deuxième 15e place dans les rues où elle a grandi à faire du vélo et de la course. L’athlète olympique et la quintuple vainqueur en Série mondiale de triathlon a affiché un temps de 1:03:32.

« C’était une journée correcte. Je ne suis pas ravie de cela, mais pas trop déçue. C’est ma première course de la SMT depuis l’année dernière, donc le top-15 était l’objectif », a déclaré Findlay, qui a également terminé 15e lorsque Edmonton a accueilli la Grand Finale en 2014. « Ce fut un parcours de vélo honnête, qui nous fait monter cette colline six fois. Quand on arrive au sommet, on ressent un soulagement, puis il y a une autre petite colline et c’est là que ça fait mal. Le vélo a été ma force dernièrement. Je pensais que je pouvais attaquer sur cette colline, mais tout le monde faisait ça. C’était une minute que vous deviez vous engager à sortir de la selle et à tout donner. »

C’était une affaire de famille pour les Findlay, qui ont joué un rôle essentiel pour amener le triathlon élite à Edmonton. Sa mère était directrice de course, son père, le directeur médical, alors que son frère aidait à l’installation du site.

«C’est toujours une course amusante à Edmonton», a déclaré la rouquine préférée de la ville. « Peu importe ma performance, j’arrive à la ligne d’arrivée et les gens crient comme si j’avais gagné. La plupart des athlètes n’ont pas la chance de concourir à la maison. C’est amusant, et je suis reconnaissante de pouvoir participer ici. »

Dominika Jamnicky, de Guelph, en Ontario, était la seule autre Canadienne inscrite et a terminé au 25e rang (1:05:38).

Trois Canadiens étaient parmi les 45 meilleurs triathlètes masculins au monde qui ont plongé dans l’étang du parc Hawrelak.

Sortant de l’eau au milieu du groupe, les trois Canadiens ont parcouru la majorité du parcours de vélo de 20 kilomètres à l’arrière d’un peloton de 35. Lentement, ils se sont hissés à l’avant tout en évitant les ennuis, Matt Sharpe, de Victoria, est entré dans la deuxième transition en quatrième place, alors que Tyler Mislawchuk de Oak Bluff, au Manitoba, était 11e.

Ce sont cinq des élites mondiales qui ont pris le contrôle de la course, s’échappant sur le parcours de cinq kilomètres, laissant souffrir les Canadiens et le reste de la concurrence à l’arrière.

Parmi un groupe de cinq, l’Australien Jacob Birtwhistle a fait exploser le peloton lorsqu’il a pris la tête vers le stade pour la deuxième fois, pensant que c’était le dernier tour. Forcé à reprendre pour un troisième tour autour du parc Hawrelak, l’Espagnol Mario Mola a rapidement devancé Birtwhistle et n’a jamais regardé en arrière, finissant avec un temps vainqueur de 54:51. Birtswhistle s’est repris de son erreur pour remporter la médaille d’argent, à 55:01. Richard Murray, d’Afrique du Sud, a terminé troisième à 55:06.

Le Canadien Sharpe a puisé au fond de ses réserves pour répondre au rythme rapide, terminant 23ème avec un temps de 56:31. Alexis Lepage, de Gatineau, au Québec, a reçu une pénalité de 10 secondes pour une infraction de la ligne pour monter sur le vélo, le plaçant au 31e rang avec 57 :50. Mislawchuk a complété le contingent canadien au 36e rang (59 :36).

Les meilleurs triathlètes du monde se déplaceront maintenant vers l’est, à Montréal, pour la deuxième épreuve consécutive de la Série mondiale de triathlon au Canada, les 5 et 6 août.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays. Les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada comprennent des athlètes, entraîneurs et officiels, de la base à l’élite. Avec le soutien de ses précieux partenaires – Training Peaks, Project, Zizu Optics, Flight Centre, et Polar – Triathlon Canada développe, en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines compétitives. Pour de plus amples renseignements sur Triathlon Canada, visitez notre site Web au www.triathloncanada.com.

Résultats détaillés: http://bit.ly/2vhBu5I

Résultats des cinq premières et résultats canadiens:

  1. Flora Duffy, BER, 1:00:22; 2. Taylor Knibb, USA, 1:01:22; 3. Katie Zafares, USA, 1:01:51; 4. Summer Cook, USA, 1:02:03; 5. Jolanda Annen, SUI, 1:02:09

Résultats canadiens:

  1. Joanna Brown, Carp, Ont., 1:02:20; 15. Paula Findlay, Edmonton, 1:03:32; 25. Dominika Jamnicky, Guelph, Ont., 1:05:38.

 

Résultats des cinq premiers et résultats canadiens:

  1. Mario Mola, ESP, 54:51; 2. Jacob Birtwhistle, AUS, 55:01; 3. Richard Murray, RSA, 55:06; 4. Jonathan Brownlee, GBR, 55:14; 5. Raphael Montoya, FRA, 55:19

Résultats canadiens:

  1. Matt Sharpe, Victoria, 56:31; 31. Alexis Lepage, Gatineau, Qc., 57:50; 36. Tyler Mislawchuk, Oak Bluff, Man., 59:36.

Pin It on Pinterest