Joanna Brown dans le top-10 de la Série de triathlon mondial aux Bermudes

Bermudes—Joanna Brown a affronté les meilleures triathlètes féminines au monde sur l’un des parcours de triathlon les plus difficiles de la planète et a pris le 10e rang, alors que l’épreuve de la Série de triathlon mondiale se tenait pour la première fois aux Bermudes.

Après avoir décroché une médaille de bronze pour le Canada aux Jeux du Commonwealth il y a trois semaines, Brown, âgée de 25 ans, a inscrit son premier top-10 de la saison avec un temps de 2:07:38.

« J’ai été assez fatiguée depuis les Jeux du Commonwealth. J’étais vraiment stressée à l’approche de la course sur la Gold Coast, et j’ai senti que je misais beaucoup sur ce résultat», a déclaré Brown, qui a également subi une fracture à l’épaule il y a sept semaines après un grave accident de vélo lors d’une course de la STM à Abu Dhabi.

«L’entraînement s’est bien passé depuis que je suis revenu d’Australie et j’ai lentement augmenté mon volume de natation alors que mon épaule continue de guérir et que j’augmente mon amplitude de mouvement. Le rétablissement des deux fractures a demandé beaucoup d’énergie mentale, et je sens que je commence juste à reprendre là où je peux vraiment être. Je suis satisfaite du résultat compte tenu des quatre derniers mois que j’ai passés.

« Avec la qualification olympique qui approche à grands pas, je veux placer le Canada dans une bonne position pour maximiser nos places pour participer aux Olympiques. Je sais que je ne suis pas encore au sommet de ma forme physique en ce moment, je suis vraiment fière de ce que j’ai fait aujourd’hui. »

La résidente de Carp, en Ontario, était prête à affronter les eaux agitées le long de la péninsule des Bermudes, mais n’a pas eu la force requise pour maintenir le rythme avec les meneuses durant l’étape de 1,5 km sur deux tours dans l’océan Atlantique.

Sortant de l’eau en 23e place, celle qui a terminé au cinquième rang de la Grande Finale l’année dernière a pris le contrôle du deuxième groupe de chasse sur un parcours de vélo urbain de 40 kilomètres qui a mesuré la concurrence féminine sur une pente de 17 pourcent à 10 reprises.

« Cette côte était géniale. J’aurais aimé qu’elle soit un peu plus longue mais peut-être pas pour 10 répétitions. Il y avait une foule le long de la côte, et de la musique soca qui jouait, c’était une super ambiance. Les encouragements et l’enthousiasme de la foule m’ont motivée à chaque fois », a déclaré Brown, qui s’est retrouvée dans le top 10 à quatre reprises l’année dernière. « Il semblait qu’il y avait un vent de face venant de toutes les directions aujourd’hui. »

Alors que Flora Duffy, des Bermudes, s’est échappée de la concurrence dans les rues de sa ville natale, Brown s’est frayée un chemin jusqu’ au sommet de Corkscrew Hill en passant par des vues imprenables des Bermudes pour se préparer à une étape de course solide. La seule Canadienne de la compétition est descendue du vélo en deuxième transition avec un retard de deux minutes sur Duffy.

Tout comme sur le vélo, Brown a maintenu un rythme régulier devant un groupe de six athlètes,  dont la meneuse de la Série de triathlon mondial Rachel Klamer, pour la majeure partie du parcours de 10 kilomètres qui a testé les limites des athlètes une fois de plus avec une courte montée et une descente rapide vers les estrades et la zone de transition.

Gardant un rythme tactique, Brown s’est tranquillement hissée au tableau jusqu’au sprint final d’un parcours exigeant où elle s’est emparée de la dernière place du top-10.

« Ce fut une journée difficile dans l’ensemble. Le parcours était vraiment juste, et il a fallu beaucoup de concentration », a déclaré Brown. « La course avait une bonne pente abrupte, que j’ai aimée. Juste assez pour piquer les jambes un peu à chaque tour. Je pense que les meilleurs athlètes des trois disciplines ont brillé aujourd’hui. »

Ce fut une bonne performance pour la Canadienne, mais la journée appartenait à Flora Duffy. La reine du sport des Bermudes a redéfini la victoire du début à la fin. Sortant de l’eau juste devant l’Américaine Kirsten Kasper, les deux meneuses ont sauté sur leurs selles de vélo en première transition et ont roulé ensemble devant les panneaux d’affichage arborant le visage de Duffy avant d’affronter Corkscrew Hill pour la première fois où Duffy a dit au revoir à la concurrence et n’a jamais regardé en arrière.

Ayant attendu toute sa carrière de triathlon d’avoir la chance de participer à une course de triathlon mondial à domicile, la championne des Jeux du Commonwealth a pulvérisé la concurrence, roulant en solo sur le vélo et durant la course à pied où elle creusé un écart de plus de deux minutes sur ses rivales les plus proches. Affichant un large sourire en entendant la cloche du dernier tour, Duffy a enlevé ses lunettes de soleil et en a profité, saluant les milliers de fans hurlants qui étaient alignés le long du parcours de 2,5 kilomètres, avant de filer vers l’arrivée.

Duffy a enregistré un temps de 2:01:39.

La Britannique Vicky Holland et l’Américaine Katie Zaferes sont restées nez à nez durant la course à pied pour s’emparer des deux dernières places sur le podium. Après un sprint sur le tapis bleu, c’est la Hollande qui a décroché la médaille d’argent en 2:03:35. Zaferes a remporté la médaille de bronze avec un temps de 2:03:05.

Tyler Mislawchuk déçu de sa 24e place à la course masculine historique

Tyler Mislawchuk a eu à composer avec des crampes qui ont débuté dès les 100 premiers mètres du difficile parcours de distance olympique dans une course masculine qui restera dans les livres d’histoire à Hamilton, aux Bermudes.

L’athlète de 23 ans d’Oak Bluff, au Manitoba, a terminé l’épreuve de 1,5 kilomètre de natation suivi d’un exigeant parcours de 40 kilomètres sur le vélo et d’une course de 10 kilomètres dans les rues de la ville avec un temps de 1:58:28.

« Tyler est déçu parce que nous nous fixons des standards très élevés. C’était un parcours qui convenait à ses caractéristiques et il en voulait plus aujourd’hui, mais il a eu des crampes toute la journée », a déclaré Jono Hall, entraîneur-chef du Centre national de performance de Triathlon Canada. « Nous analyserons la course et déterminerons ce qu’il faut faire différemment, mais la course a été très difficile. Il y avait du vent, et un grand nombre d’athlètes n’avaient plus d’énergie avant la fin. »

L’athlète olympique d’Oak Bluff au Manitoba a été impressionnant dans la première partie de la course. Il occupait le 24e rang à sa sortie de l’eau après le premier de l’étape de deux tours. Replongeant dans l’Atlantique, Mislawchuk a grimpé de neuf places avant d’entamer la transition.

Le seul Canadien de l’épreuve s’est installé dans un grand groupe pour les 10 tours du parcours de vélo vallonné. Alors que le Norvégien Casper Stornes s’échappait à l’avant lors de sa troisième ascension de Corkscrew Hill, Mislawchuk s’est retrouvé dans un peloton de 30 coureurs qui ne voulaient pas pousser le rythme.

Roulant en solo pendant 30 kilomètres, Stornes n’a jamais regardé en arrière. Avec le Danois Andreas Schilling près d’une minute derrière, Stornes a continué d’accumuler une énorme avance de deux minutes et 30 secondes sur le peloton avant de s’élancer sur le parcours de course de quatre tours.

Stornes et ses coéquipiers norvégiens cherchaient à étonner le monde et écrire une page d’histoire dans l’étape de course de 10 kilomètres. Calme, posé et en forme, c’est exactement ce que Stornes a fait en remportant sa première victoire de triathlon mondial à sa troisième course seulement avec un temps de 1:54:47.

Bien que Schilling ait été à court d’énergie dans le premier tour de course, ce sont les deux coéquipiers de Stornes qui ont marqué l’histoire en prenant les deuxième et troisième places, permettant pour la première fois à une nation de balayer le podium masculin dans une course de triathlon mondial.

Kristian Blummenfelt a remporté la médaille d’argent avec un temps de 1:55:08. Gustav Iden est monté sur le podium pour la première fois de sa carrière, décrochant la médaille de bronze avec un temps de 1:55:10.

Résultats féminins complets:  https://bit.ly/2HCLay3

 Résultats masculins complets:  https://bit.ly/2vTxEAF

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU, Training Peaks, Garneau, Zizu Optics, Zone3 – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

 

 

Pin It on Pinterest