De nouveaux visages volent la vedette à la journée d’ouverture des Championnats canadiens de triathlon à Kelowna

KELOWNA, C.-B—Une nouvelle génération de Canadiens s’est fait connaître au pays lors de la ronde de qualification de l’épreuve de deux jours de la Coupe américaine de triathlon sprint CAMTRI, qui sert également de championnat canadien de triathlon, samedi à Kelowna, en Colombie-Britannique.

Deux Québécois, Emy Legault, de L’Île Perrot, au Québec, et Jeremy Briand, de Sainte-Julie, au Québec, ont réalisé les temps canadiens les plus rapides de la journée, tandis que Isla Britton (Montréal) âgée de 16 ans et Russell Pennock (Calgary), ont attiré l’attention du pays dans l’épreuve rarement disputée de super sprint qui a permis à plusieurs des meilleurs Canadiens de compléter une étape de natation de 300 mètres, un parcours de vélo de huit kilomètres et une course à pied de 1,5 km en bordure du lac Kelowna.

Les 14 meilleures athlètes de chacune des deux épreuves éliminatoires féminines, ainsi que les deux prochains temps les plus rapides du groupe de 55, prendront le départ pour la finale du Championnat canadien de triathlon dimanche. Les neuf premiers hommes, ainsi que les trois prochains trois temps les plus rapides du groupe de 73, s’assureront une place dans la finale masculine.

Legault, 23 ans, a affiché le meilleur temps féminin canadien avec 25:50, malgré avoir franchi la ligne d’arrivée en quatrième place lors de la première vague de la journée sous des conditions de course formidables dans la vallée de l’Okanagan.

Legault a été la première à compléter le parcours de vélo hautement technique qui était composé de virages en épingle dans le centre-ville de Kelowna, mais elle n’a pas pu tenir le coup sur le parcours de course à pied.

Marissa Ferrante, des États-Unis, a affiché le meilleur temps féminin de la journée en route pour remporter la première qualification où elle a stoppé le chrono à 25:19.

Une adolescente canadienne a volé la vedette dans la dernière vague féminine. Isla Britton, de Montréal, a franchi avec brio les 300 mètres du lac Okanagan à la nage, sans jamais se retourner. L’athlète de 16 ans a largué le peloton sur le parcours de course à pied, remportant la manche avec une avance de quatre secondes et un temps de 26:00.

« C’est difficile de savoir où on se trouve à la nage, mais je suis sortie de l’eau et j’ai été surprise d’être devant, » dit Britton, qui vit maintenant en Écosse. « Je suis montée sur le vélo et j’ai travaillé avec certaines des plus grandes filles du peloton, et j’ai pris la tête dans les virages. Quand j’ai commencé à courir, j’allais vite, mais je n’avais pas l’impression de travailler trop fort, alors je suis étonnée de ce très bon résultat. »

Plusieurs des plus grands noms canadiens se sont aussi hissés au sommet du classement dans chacune des trois qualifications masculines de la compétition CAMTRI.

Jeremy Briand, 24 ans, a affiché le temps le plus rapide de la journée chez les hommes avec 23:00 pour gagner la deuxième qualification masculine. Briand a terminé quatre secondes devant Aiden Longcroft-Harris, de Victoria, dans une concurrence internationale qui a vu sept Canadiens se qualifier pour la finale de dimanche, y compris deux des trois prochains chronos les plus rapides.

Martin Sobey, de Charlottetown, Î.-P.-É., et John Rasmussen, de Hamilton, ont donné le ton aux Canadiens après avoir terminé à égalité à 23:12 dans la première vague masculine.

« Je voulais juste passer à travers aujourd’hui sans problèmes. Je me suis mis en bonne position à la nage et j’ai été le premier sur le vélo. J’ai fini par rouler avec un autre gars, sans problème et hors du pétrin. L’objectif de la course était d’économiser l’énergie pour demain, a dit Sobey, qui participait à sa première course de deux jours. « J’ai réussi à contrôler toutes les petites choses et je n’ai pas exagéré avec l’effort. Demain, il s’agira de courir en tête, de rester là et de voir ce que je peux faire. »

Russell Pennock, de Calgary, a conclu une excellente première journée au célèbre Apple Triathlon de Kelowna en remportant la dernière vague masculine. Participant à son premier triathlon depuis 2016, l’ancien athlète de l’équipe nationale de développement a offert une belle performance au format super sprint, remportant la dernière vague avec un temps de 23:10.

Pennock, qui s’entraîne au Centre national de performance de Triathlon Canada avec sa sœur Ellen qui s’est également méritée une place dans la finale de dimanche, s’est concentré sur le cross-country pour l’Université de Calgary au cours des trois dernières années tout en complétant son diplôme en biomécanique.

« Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais c’était le mieux que l’on puisse espérer », a déclaré Pennock, qui avait le sourire aux lèvres dans le dernier droit. « Vraiment, je voulais juste m’y remettre, et littéralement me mouiller les pieds. C’est amusant d’être de retour. »

Le jeune homme de 23 ans s’est surpris dans l’eau et s’est retrouvé dans la partie arrière du groupe de tête sur le vélo avant de prendre le contrôle de la course à pied.

« Je ne savais pas comment ça allait se passer à la natation et je suis sorti près de la tête, pas trop loin derrière les leaders, donc j’étais vraiment content, » a dit Pennock. « C’était énorme. Ça me donne beaucoup de confiance pour demain. »

Inspiré du format de course très populaire utilisé lors de la Coupe du monde de Tiszaujvaros en Hongrie, c’est la deuxième fois que Triathlon Canada adopte ce format unique de deux jours pour ses championnats nationaux de triathlon.

Les 30 premières au classement féminin et les 30 premiers au classement masculin prendront le départ dimanche pour la finale de distance sprint qui comprendra une étape de 750 mètres à la nage, un parcours à vélo de 20 kilomètres et une course à pied de 5 kilomètres pour déterminer la royauté du triathlon canadien de 2019. Le Canada aura 20 femmes et 19 hommes sur la ligne de départ.

Presque tous les meilleurs athlètes canadiens participent aux Championnats canadiens, à l’exception de Joanna Brown, Amélie Kretz, Tyler Mislawchuk, Alexis Lepage et Matt Sharpe qui représentent le Canada aux prestigieux Championnats du monde de relais mixte de triathlon à Hambourg, Allemagne.

Resultats complets: https://www.triathlon.org/results/result/2019_kelowna_camtri_sprint_triathlon_american_cup

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU Canada, Training Peaks, Zizu Optics, Subaru Canada – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

 

 

Pin It on Pinterest