Les paratriathlètes canadiens sur les marches du podium à la Série mondiale de paratriathlon à Edmonton

EDMONTON—Les paratriathlètes canadiens ont défendu leur territoire avec succès en remportant quatre médailles à la série mondiale de paratriathlon à Edmonton vendredi après-midi.

Stefan Daniel (Calgary), médaillé d’argent paralympique, a remporté sa première victoire de la saison dans la division masculine debout, tandis que Jessica Tuomeala (Sault Ste-Marie, Ontario) et son guide Lauren Babineau (Victoria) ont célébré leur première victoire en carrière.  La recrue canadienne de paratriathlon, Kamylle Frenette (Dieppe, N.-B.), a remporté une médaille d’argent, tandis que Jon Dunkerley (Ottawa) et son guide James Cook (Victoria) ont complété le podium canadien avec une troisième place.

Stefan Daniel, le meneur de l’équipe canadienne de paratriathlon, s’est aligné sur la plage pour le départ de l’étape de nage de 750 mètres aux côtés de son principal rival international, l’Allemand Martin Schulz, et n’a jamais baissé les bras lors de l’épreuve autour du parc Hawrelak d’Edmonton.

À la ligne d’arrivée, c’est l’athlète de 21 ans qui a enregistré le temps victorieux de 58:54.

« C’était surtout un grand soulagement aujourd’hui. J’étais vraiment content d’avoir la foule locale derrière moi, de fournir de bons efforts et d’avoir la course que je voulais », a déclaré Daniel, qui a eu du mal à trouver sa meilleure condition physique cette année.

Le champion du monde en titre est sorti de l’eau au cœur du parc Hawrelak en troisième place avant de pousser ses pédales sur le parcours de vélo de 20 kilomètres qui a forcé les athlètes à faire six ascensions. Daniel s’est hissé d’une place avant de terminer le vélo pour se retrouver seul derrière Schulz avant d’entreprendre l’étape de course.

« J’ai été capable de travailler fort sur le vélo et de rester en contact avec les meneurs », a déclaré Daniel. « J’ai fait tout ce que j’ai pu pour bien me positionner et faire le travail. »

Dans le premier tour de l’étape de course, Daniel a dépassé Schulz et n’a jamais regardé en arrière. Les deux meilleurs paratriathlètes de la planète se livrent une bataille épique depuis les trois dernières années, s’échangeant les meilleures places sur le podium aux championnats du monde et lors des débuts paralympiques du sport en 2016.

« Nous apprécions notre présence mutuelle et je pense que nous faisons ressortir le meilleur de l’autre durant la compétition», a ajouté Daniel. « Je pense que nous nous motivons l’un et l’autre. Ce sera un autre combat difficile aux Championnats du monde, et je sais que je serai motivé pour être encore meilleur. »

Schulz a terminé deuxième avec un chrono de 59:59. Le Russe Alexandr Ialchik a terminé en troisième place avec un temps de 1:02:54.

La quête du podium s’est poursuivie pour les Canadiens dans la catégorie féminine avec une déficience visuelle, lorsque Jessica Tuomela et son guide Lauren Babineau ont remporté leur première médaille d’or au plus haut niveau du sport.

Le duo canadien a profité de leur meilleure performance en carrière tout en menant du début à la fin dans les trois disciplines, terminant avec un temps victorieux de 1:14:59.

« C’est vraiment excitant. Nous avons beaucoup travaillé au cours des six derniers mois. Au début de l’année, je n’aurais jamais grimpé la côte six fois », a déclaré Tuomela.

Avoir Lauren à l’avant du vélo était un énorme avantage. Nous avons vraiment bien travaillé ensemble. Elle m’a gardé en sécurité durant la natation, m’a poussé sur le vélo et m’a aidé durant la course. Je savais à mi-chemin de la course que nous menions, et c’était une bonne motivation pour garder le corps en mouvement en sachant que j’étais chassée par l’équipe américaine. »

Grimpant les côtes avec force, Babineau admet que c’est ce qui a fait la différence pour monter sur le podium pour la première fois de leur carrière.

« J’aime les côtes, alors j’ai trouvé que c’était un avantage pour nous », a déclaré Babineau en riant. Nous avons travaillé les côtes, et Jess a fait beaucoup de progrès à l’arrière du vélo. Nous sommes restées très cohérentes, et cela a porté fruit aujourd’hui. »

L’Américaine Elizabeth Baker n’a pas réussi à combler l’écart avec les Canadiennes, se classant deuxième avec un temps de 1:16:08. Amy Dixon, également des États-Unis, a terminé troisième avec 1:18:02.

La vedette émergente du paratriathlon canadien, Kamylle Frenette, âgée de 22 ans, a signé un autre solide effort à sa troisième course. Après avoir décroché une médaille d’argent à la Coupe du monde en France, Frenette a remporté sa première médaille d’argent en Série mondiale de paratriathlon à Edmonton.

Frenette a travaillé pour sa place durant la natation et le vélo avant de reprendre une minute sur sa rivale américaine lors de la course de cinq kilomètres pour terminer en deuxième place dans la catégorie féminine PTS5 avec un temps de 1:12:06.

« Je suis super contente. Le vélo était difficile, mais la course s’est très bien passée. Certains jours mes pieds sont lourds et parfois ils sont super légers. Aujourd’hui, je me sentais vraiment légère à la course. J’adore ce parcours de course », a déclaré Frenette. « Je savais que j’avais le potentiel d’être sur le podium éventuellement, mais je ne m’attendais jamais à être capable de rattraper tout le monde cette année. Les résultats sont la preuve de tout le bon entraînement que nous avons effectué. »

L’Américaine Grace Norman a remporté la victoire de la classification avec un temps de 1:11:45.

Jon Dunkerley et James Cook ont complété la récolte de médailles pour les Canadiens, remportant la médaille de bronze dans la division masculine avec une déficience visuelle avec un temps de 1:07:50.

L’Australien Jonathan Goerlach a inscrit le temps à battre de la classification avec 1:04:56. L’Américain Aaron Scheidies a devancé les Canadiens avec 1:05:31, bon pour la deuxième place.

Résultats complets de paratriathlon:

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU Canada, Training Peaks, Garneau, Zizu Optics et Zone3 – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

 

Pin It on Pinterest