Le Canadien Stefan Daniel remporte la médaille d’argent aux Championnats du monde de triathlon para

PONTEVEDRA, Espagne— Le Canadien Stefan Daniel est monté pour la huitième fois consécutive sur le podium aux Championnats du monde de triathlon para, remportant la médaille d’argent à Pontevedra, en Espagne, samedi.

Après cinq victoires consécutives, le double médaillé paralympique a ajouté une deuxième médaille d’argent aux Championnats du monde à son impressionnant palmarès, qui comprend également une médaille de bronze, après une lutte acharnée face à son rival de longue date, le double champion paralympique allemand Martin Schulz, dans le classement des hommes PTS5.

Le Calgarien a réalisé un temps de 56:45 dans la course de distance sprint qui combinait une étape de natation de 750 mètres avec un parcours de 20 kilomètres à vélo dans la ville galicienne au nord-ouest de l’Espagne, avant une course à pied de cinq kilomètres jusqu’au podium.

« La course s’est déroulée aussi bien que je pouvais l’espérer aujourd’hui. J’étais évidemment déçu de ne pas gagner, mais je sais que je suis sur la bonne voie pour l’année prochaine », a déclaré Daniel.

Le Portugais Filipe Marques a mené le groupe de para-triathlon le plus nombreux à la sortie de l’eau, mais a dû se soumettre à une pénalité pour avoir fait du drafting, ce qui a ouvert la voie à un duel entre Daniel, 26 ans, et Schulz, qui étaient à une seconde l’un de l’autre.

L’Allemand n’a pas perdu de temps pour prendre les devants dans le premier des quatre tours de vélo. Daniel a maintenu le rythme avec le Hongrois Bence Mocsari et l’Américain Chris Hammer 40 secondes derrière.

« Je suis sorti de l’eau collé au meneur, ce qui était l’objectif de la natation », a ajouté Daniel. « J’ai bien roulé et j’ai fait quelques échanges avec Martin. »

Schulz est sorti de la deuxième transition avec des secondes d’avance sur Daniel, un étudiant en commerce de l’Université de Calgary, donnant lieu à une course à pied pour la couronne des Championnats du monde.

Schulz a réalisé le temps de course le plus rapide de la journée à 15:40 pour s’assurer la victoire avec un temps de 56:18. Il s’agit du quatrième titre de champion du monde de sa carrière et de son premier depuis 2016. Daniel n’était pas dans le peloton de 2016, ayant choisi de faire une pause après les débuts de ce sport aux Jeux paralympiques au Brésil, où il a également terminé deuxième.

« À la course, j’ai fait ce que j’ai pu avec ce que j’avais aujourd’hui et je me suis battu jusqu’à la fin. Mon habileté en course à pied commence à revenir et j’ai couru bien mieux qu’à Paris, ce dont je suis très content », a déclaré Daniel. « Martin a fait une très belle course et méritait bien le titre de champion du monde. »

L’Américain Chris Hammer a décroché le bronze pour la deuxième année consécutive avec un temps de 56:45.

« Stef a fourni un très bon effort », a déclaré son entraîneure, Carolyn Murray. « Il a fait une excellente nage, un bon vélo et il a progressé en course à pied. Nous avons le temps de bâtir sur cette performance pour Paris l’année prochaine ».

La Canadienne Kamylle Frenette a terminé à deux doigts de monter pour la deuxième fois consécutive sur le podium des Championnats du monde dans le classement féminin PTSV.

La diplômée en pharmacie âgée de 27 ans, qui a obtenu une médaille de bronze l’an dernier lors du plus grand événement de la saison dans une année non paralympique, a obtenu sa troisième quatrième place aux Championnats du monde, samedi, en Espagne.

Frenette, de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, a complété le parcours pittoresque qui comprenait une longue montée, de nombreuses bosses et un parcours étroit de course à pied  dans un temps de 1:07:16.

L’Américaine Grace Norman a remporté son sixième titre de championne du monde en carrière avec un temps de 1:03:28. Claire Cashmore, de Grande-Bretagne, a remporté l’argent en 1:04:39. Une autre Britannique, Lauren Steadman, a devancé Frenette pour le bronze avec un temps de 1:05:45.

Leanne Taylor, de Winnipeg, a terminé parmi les cinq premières aux Championnats du monde pour la deuxième fois consécutive dans la catégorie des femmes en fauteuil roulant.

La Winnipégoise, qui est devenue paralysée à partir de la taille à la suite d’un accident de vélo de montagne il y a cinq ans, a réalisé l’une des meilleures performances de sa jeune carrière de triathlète.

Âgée de 31 ans, elle s’est emparée de la dernière place du top 5 après avoir arrêté le chronomètre à 1:16:40.

L’Australienne Lauren Parker a défendu son titre avec succès, remportant cette catégorie de course avec un temps de 1:10:38. L’Américaine Kendall Gretsch a terminé deuxième avec un temps de 1:11:19, tandis que la Brésilienne Jessica Ferreira a complété le podium féminin en fauteuil roulant avec un temps de 1:13:48.

Les Championnats du monde se poursuivent dimanche en Espagne.

Résultats complets des Championnats du monde de para triathlon

Nation Triathlon Canada. Nous voulons. Nous pouvons. Ne manquez jamais une mise à jour.

commanditaires

Pin It on Pinterest