Les triathlètes canadiens célèbrent deux médailles d’or et deux d’argent aux courses de sprint CAMTRI en Floride

SARASOTA, Floride—Les triathlètes canadiens ont remporté quatre médailles, dont deux d’or à la Coupe américaine de triathlon sprint CAMTRI à Sarasota, en Floride, samedi.

La Canadienne Amélie Kretz a entamé la nouvelle saison avec une performance en or à la course féminine CAMTRI, tandis que Stefan Daniel a ouvert la saison 2019 là où il l’avait terminée l’an dernier, au sommet du podium de para-triathlon. Les Canadiennes Jessica Tuomela et Lauren Babineau, ainsi que Kamylle Frenette, ont remporté des médailles d’argent dans les catégories respectives de déficience visuelle et PTS5.

Kretz, une athlète de 25 ans originaire de Blainville, au Québec, a mené les étapes de 750 mètres de nage, 20 kilomètres de vélo et cinq kilomètres de course à pied du début à la fin pour monter sur le podium pour la première fois en près de quatre ans avec un temps de 56:57.

« Aujourd’hui, c’était un bon test pour voir où en était ma condition physique », a dit Kretz. « Mon but était d’exécuter une course intelligente. J’ai bien nagé, j’ai eu un bon départ et j’ai mené la course du début à la fin. »

Menant le peloton de 36 athlètes internationales sur le parcours cycliste, Kretz a contrôlé le goupe pour préparer la course aux médailles.

« Nous avons essayé de nous organiser sur le vélo. J’ai dû contrer quelques manœuvres d’une des Américaines, mais je me sentais forte », a ajouté Kretz. « Le but de la course était de rester patiente. Il faisait chaud dehors, mais je me sentais en contrôle et j’ai foncé dans la dernière montée. Je me suis élancée et l’Américaine n’a pas pu répondre, alors j’ai pris de l’avance et je l’ai gardée jusqu’à l’arrivée. »

L’Américaine Erika Ackerlund s’est accrochée pour la médaille d’argent après avoir vu Kretz partir en échappée. Ackerlund a stoppé le chrono à 57:04. L’Australienne Sophie Linn a terminé troisième avec un temps de 57:24.

Il s’agit en quelque sorte d’une percée pour Kretz, qui était l’un des triathlètes canadiennes les plus prometteurs en 2013 après une victoire en Coupe du monde et une médaille de bronze aux Championnats du monde des moins de 23 ans. Kretz s’est fait remarquer en 2015 en remportant les Championnats canadiens et en terminant deuxième à la prestigieuse Coupe du monde de Mooloolaba. Mise à part une huitième place à la Série mondiale de triathlon à Yokohama, au Japon, qui l’a qualifiée pour les Jeux olympiques de 2016, elle a eu du mal à trouver son rythme de façon régulière.

« Aujourd’hui a été une bonne occasion de renforcer la confiance, mais je sais que nous avons beaucoup de travail à faire », a dit Kretz. « J’ai fait un grand changement cette année en restant à la maison et en changeant d’entraîneur pour Alex Sereno. Nous avons construit un programme selon mes besoins avec une excellente équipe de soutien autour de moi. C’était génial et j’ai hâte au reste de la saison. »

Au sprint masculin CAMTRI, John Rasmussen, d’Ancaster, en Ontario, a été le seul Canadien à terminer dans le top-10. Rasmussen a réussi le neuvième temps avec 51:48.

L’Américain Jason West a terminé premier avec un temps de 50:54. L’Allemand Lasse Nygaard-Priester a terminé avec un temps 51:03, à neuf secondes du meneur. William Huffman, des États-Unis, a remporté la médaille de bronze avec 51:11.

Trois autres Canadiens étaient se sont retrouvés dans le top-15. Taylor Forbes (Hamilton) a terminé 12e  avec 51:59 ; Martin Sobey (Charlottetown, Î.-P.-É.) s’est classé 13e à 52:02 et Jérémy Briand (Sainte-Julie, Qc) 14e avec 52:03.

Résultats CAMTRI féminins complets: https://bit.ly/2TtKVvk

Résultats CAMTRI masculins complets:  https://bit.ly/2J4BHRe

Les Canadiens remportent une médaille d’or et deux d’argent aux Championnats américains de para-triathon CAMTRI

La Calgarien Stefan Daniel n’a pas ralenti à sa première course de la saison.

Le champion du monde de paratriathlon à trois reprises a été solide, terminant le parcours de 750 mètres à la nage, 20 kilomètres à vélo et cinq kilomètres de course à pied en 58:00,5.

« Je me suis présenté à cette course avec l’envie d’y mettre beaucoup d’effort tout au long de la course. Je ne me suis pas entraîné à l’extérieur, alors j’ai utilisé ça pour voir comment s’était passé l’hiver, » a dit Daniel. « Je me sentais fort à la nage, discipline sur laquelle j’ai travaillé, donc c’était encourageant de me sentir bien dans l’eau. »

Daniel, âgé de 22 ans, a pulvérisé le peloton dans la course de niveau développement, terminant avec plus de trois minutes d’avance sur le concurrent le plus rapide suivant.

« J’avais une avance sur le vélo et j’ai essayé de prendre du temps sur les gars derrière moi. Il faisait chaud, mais j’ai bien géré la chaleur et j’ai réussi à faire la course sans aucun problème. C’était agréable de confirmer ma forme pour la saison », a ajouté Daniel.

Le Mexicain Juan Carlos Espinoza a terminé deuxième en 1:01:19,3. L’Américain Chris Hammer s’est classé troisième avec 1:05:33,7.

Jessica Tuomela et sa guide, Lauren Babineau, de Victoria, ont célébré une médaille d’argent à leur premier test en compétition cette année.

Tuomela, une nageuse paralympique de Sault Ste-Marie, en Ontario, s’est servie de ses forces pour se démarquer des femmes avec déficience visuelle au 750 mètres de nage. Tuomela et Babineau ont travaillé ensemble pour réaliser une solide performance, terminant avec un temps de 1:12:33,1.

« La première course de la saison est toujours plus stressante et excitante. Nous nous attendions à ce qu’il fasse chaud ici en Floride, mais il faisait vraiment chaud? « Nous sommes satisfaites de notre performance sur le parcours aujourd’hui. C’est toujours agréable de reprendre le rythme en montant sur le podium dès la première course de la saison. C’est un bon début pour 2019, et nous avons hâte de montrer ce dont nous somme capables. »

L’Américaine Elizabeth Baker a affiché un temps vainqueur de 1:12:12,0. Amy Dixon, des États-Unis, a complété le podium avec un temps de 1:13:21.1.

Kamylle Frenette, de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, a fait monter l’unifolié sur le podium pour la quatrième fois de la journée, remportant la médaille d’argent au classement féminin PTSV.

Frenette a stoppé le chrono à 1:11:31,0.

« Ce fut une journée difficile sur le parcours pour moi. Cette course a été révélatrice quant au niveau de compétition dans ma catégorie de course », a déclaré l’athlète de 22 ans. « Je sais que j’ai beaucoup de travail à faire, et j’ai hâte de le faire. »

L’Américaine Grace Norman a remporté la course avec un temps de 1:06:39.7.

Jon Dunkerley, de Victoria, et James Cook, de Summerland, en Colombie-Britannique, ont terminé cinquièmes chez les hommes avec déficience visuelle avec un temps de 1:07:25,9.

Participant à sa toute première course, Leanne Taylor, de Winnipeg, a terminé cinquième avec un temps de 1:38:49,3 dans la division féminine PTWC. Impliquée dans un accident de vélo en 2018 où elle a subi une lésion de la moelle épinière qui a paralysé le bas de son corps, Taylor a continué sa passion pour le sport en se joignant au programme de para-triathlon cet hiver.

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU Canada, Training Peaks, Garneau, Zizu Optics et Zone3 – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

 

Pin It on Pinterest