Les paratriathlètes canadiens célèbrent un doublé samedi à la Coupe du monde à Magog

MAGOG, Québec—L’équipe canadienne de paratriathlon s’est bien défendue sur son propre terrain lors de la Coupe du monde à Magog, au Québec, où elle a remporté deux médailles samedi.

Kamylle Frenette (Dieppe, N.-B.) a remporté la médaille d’or dans la catégorie féminine debout, tandis que Jessica Tuomella (Sault Ste. Marie, Ont.) et sa guide, Marianne Hogan, de Montréal, ont fait équipe pour terminer deuxièmes chez les femmes avec un handicap visuel.

À une semaine de son 23e anniversaire, Frenette a réalisé sa meilleure performance de la saison avec un chrono de 1:11:04 pour compléter les 750 mètres à la nage, 20 kilomètres à vélo et cinq kilomètres de course à pied.

Maintenant à sa deuxième saison complète avec l’équipe nationale de développement, Frenette compte cinq médailles internationales à son palmarès (deux d’or et trois d’argent) remportées lors d’épreuves de la Série mondiale de paratriathlon, Coupe du monde et championnats CAMTRI.

« C’était une journée formidable et c’est toujours très excitant de courir au Canada », a dit Frenette, dont la seule autre victoire a eu lieu à Magog il y a un an. « C’était ma première course de natation sans combinaison isothermique, donc c’était une expérience différente pour moi, mais un bon entraînement pour Tokyo.

Les étapes de vélo et de course se sont très bien passées pour moi. Je quitte Magog ravie de ma victoire, et avec quelques points pour les qualifications en vue de Tokyo 2020. »

La Hongroise Petra Levay a terminé au deuxième rang en 1:17:56.

Le nouveau tandem canadien de Jessica Tuomela et Marianne Hogan, qui en est à sa troisième course ensemble, s’est rapidement démarqué dans la catégorie des femmes ayant une déficience visuelle. Deux semaines après avoir remporté la médaille de bronze à la Série mondiale de paratriathlon  à Montréal, le duo canadien est monté à nouveau sur le podium de la Coupe du monde à Magog.

Hogan a guidé Tuomela, âgée de 35 ans, à une deuxième place en 1:13:01.

« Je suis ravie de notre médaille d’argent « , a dit Tuomela, qui a participé à trois Jeux paralympiques en natation. « Magog est un parcours difficile et nous avons vraiment eu à travailler fort. Pour une équipe avec un handicap visuel, il ne s’agit pas seulement d’aller vite – il s’agit d’aller vite ensemble et cela change complètement le sport. On pu réaliser ça aujourd’hui, donc c’est vraiment génial. »

Les Canadiennes ont terminé derrière Melissa Reid, de Grande-Bretagne, qui a remporté l’or en 1:12:16. L’Américaine Amy Dixon a remporté la médaille de bronze avec un temps de 1:14:22.

Chez les hommes avec une déficience visuelle, le Canadien Jon Dunkerley (Ottawa) et son guide, James Cook (Summerland, C.-B.), ont uni leurs forces pour réaliser un cinquième temps de 1:04:34.0, l’un de leurs meilleurs résultats de la saison contre une solide concurrence internationale.

 

« Nous sommes très heureux de l’effort accompli aujourd’hui », a déclaré Dunkerley. « Nous progressons continuellement dans les trois disciplines du triathlon, et nous espérons continuer à évoluer tout en ayant la possibilité de nous mesurer aux  meilleurs du monde. »

Le Français Antoine Perel a arrêté le chrono à 1:02:03.2 pour prendre la première place sur le podium masculin. L’Américain Kyle Coon s’est classé deuxième en 1;02:34,4. Thibaut Rigaudeau, de France, a pris la troisième place en 1:02:40.3.

Deux autres Canadiennes ont également participé à l’événement samedi. Lyne-Marie Bilodeau, de Québec, a terminé quatrième dans la division féminine PTS2 avec un temps de 1:39:31. Pour sa deuxième course en carrière, Leanne Taylor, de Winnipeg, s’est classée huitième de la classification PTWC, avec un chrono de 1:29,07.

Résultats complets de la Coupe du monde de paratriathlon:

https://www.sportstats.ca/display-results.xhtml?raceid=101274

 

Pin It on Pinterest